Comment savoir si vous discutez avec un robot

L’intelligence artificielle s’exprime notamment dans les chatbots, avec qui l’on interagit aujourd’hui assez régulièrement. Mais comment savoir si c’est un robot ou un humain à l’autre bout ?

L’intelligence artificielle (IA) est présente dans tous les aspects de nos vies, avec des algorithmes pour tout et n’importe quoi. Des robots décident de ce que nous écouterons ensuite, regarderons après, certains peuvent même écrire et créer de la musique. La plupart d’entre nous n’ont aucun problème avec cela. L’IA vient automatiser des tâches que nous voulons voir automatisées, et le plus souvent, nous sommes avertis de sa présence. Cependant, l’IA est aujourd’hui de plus en plus présente dans les discussions, ce sont les robots conversationnels ou chatbots.

Fort heureusement, ceux-ci sont encore loin d’être parfaits, et il est encore possible de les détecter. Voici certains aspects à prendre en considération si vous voulez savoir à qui vous avez affaire.

Cherchez des phrases malhabiles

Même la plus évoluée des IA conversationnelles a du mal avec la langue qu’elle est censée parler. L’anglais est difficile à maîtriser parce que c’est une collection de mots empruntés et de contradictions grammaticales. On ne parle même pas du français. Si l’IA peut fournir des résultats décents, certaines phrases seront de temps à autre suffisamment mal tournées, voire totalement incompréhensibles. Si vous avez l’impression de discuter avec un extraterrestre qui aurait appris le français en regardant la télévision japonaise, c’est probablement une IA à l’autre bout.

Cherchez des répétitions

Les bots sont aussi très déterminés. Une conversation humaine est fluide, avec des digressions et autre, mais les bots sont conçus dans des buts spécifiques et ils poursuivent leur objectif quoi qu’il arrive. Si vous remarquez que la “personne” avec qui vous discutez vous répète constamment la même chose, c’est probablement un robot. Si elle répète inlassablement la même phrase, c’est une indication plus forte encore.

Notez la vitesse des réponses

Un autre signe intéressant, la vitesse des réponses. Que ce soit à l’écrit ou à l’oral, les bots répondent généralement plus rapidement que les humains. Si les discussions arrivent presque instantanément, ou si la voix au téléphone vous donne l’information immédiatement là où un humain aurait dû avoir besoin d’un peu de temps, c’est probablement un robot.

Faites attention au manque de précision

Les robots sont souvent programmés pour fournir des réponses vagues lorsqu’ils ne comprennent pas votre demande, vous donnant l’impression qu’ils s’intéressent. C’est une pratique très ancienne, simple à mettre en œuvre et qui donne une illusion de sentience. Si la “personne” avec qui vous discutez tourne autour de ce que vous racontez pour obtenir des précisions, c’est probablement un robot.

Un autre aspect, ce sont les réponses qui ont du sens en surface, mais qui n’ajoutent rien à la conversation. Ceci parce que les IA sont souvent programmées pour produire un langage qui ressemble à une communication réelle sans rien ajouter sur le fond.

Utilisez la manœuvre “Ivan le Fou”

Si vous avez l’impression d’être face un robot sans pour autant en être certain, vous pouvez tenter une manœuvre que l’on voit dans le film À la poursuite d’Octobre rouge. La capitaine du sous-marin russe interprété par Sean Connery effectue à intervalles irréguliers un changement de cap important durant lequel il explore son ancien secteur arrière et se positionne pour attaquer des poursuivants. Ce genre de mouvement surprise peut permettre de confondre un chatbot.

Bien que les IA conversationnelles soient devenues extrêmement sophistiquées et qu’il soit difficile de les détecter avec une brève conversation, les bots ont encore une faiblesse majeure : la difficulté à suivre l’autre. Particulièrement vrai avec les émotions et les relations humaines. Au milieu de la conversation, demandez à votre supposé bot des nouvelles de sa famille ou dites-lui que vous vous sentez déprimé pour voir la réaction. Les robots ne sont généralement pas préparés à cela, vous servant un banal et répétitif “Désolé, je ne comprends pas”.

Parfois même, le chatbot ne répondra pas du tout là où un humain aurait probablement eu un rire nerveux et aurait fait une réponse.

Le moment viendra où l’on ne pourra plus faire la différence entre un bot et un être humain, mais nous n’en sommes pas encore là.

We would like to say thanks to the writer of this write-up for this remarkable web content

Comment savoir si vous discutez avec un robot

Explore our social media profiles and other related pageshttps://www.ai-magazine.com/related-pages/