La Fête de la Science 2022 à l’Université Paris Saclay

Du 7 au 17 octobre 2022, la Fête de la Science propose dans toute la France métropolitaine des parcours, festivals, ateliers et conférences sur le thème de la science. Pour sa 31ème édition, cette grande manifestation dédiée à la Science propose au grand public de réfléchir sur le thème “Réveil climatique“. L’occasion aussi de connaître les phénomènes scientifiques derrière le réchauffement climatique qui est de plus en plus visible, notamment après les canicules et les incendies de cet été. 

Le programme de cette année est très prometteur, autant pour les petits que les grands puisque les événements sont accessibles dès 3 ans. C’est aussi l’opportunité pour les scientifiques de présenter leurs travaux au grand public et de le sensibiliser sur de très nombreux sujets. Astrophysique, robotique, biodiversité… le choix est large !

  • Course de robots autonomes AlphAI
    07 – 08 octobre

    Initiation à l’Intelligence Artificielle par la manipulation : les participants entraînent leur robot AlphAI en le pilotant, puis l’IA du robot prend le relais et l’autopilote, et une course de robots autonomes est organisée. Attention, pour gagner la course il faut avoir créé un jeu de données de haute qualité pendant l’entraînement…

  • La drosophile : ses phénotypes et sa gustation
    07 – 09 octobre

    Allez à la découverte de différents phénotypes des drosophiles en les observant à la loupe binoculaire et évaluez leur perception du gout (sucré et amer) par la méthode de consommation par capillaires (MULTICAFE).

  • Caractéristiques des flammes prémélangées
    07 – 09 octobre

    Les flammes pré-mélangées sont couramment utilisées dans différents domaines : chauffage, propulsion, procédés industriels tels que le séchage, la cuisson des matériaux, etc. Le pré-mélange est réalisé en amont du brûleur avec souvent un hydrocarbure et de l’air. Dans cet atelier, on montrera ce qu’est la vitesse d’une flamme, on donnera une idée du champ de température et on expliquera d’où vient la couleur des flammes.

  • Le turboréacteur
    07 – 09 octobre

    Le turboréacteur est utilisé dans la propulsion des avions depuis de nombreuses décennies. Les grands principes de fonctionnement seront expliqués. Des maquettes serviront à illustrer comment est générée la poussée d’un turboréacteur et quels sont les paramètres qui influent dessus.

  • Instabilités de combustion
    07 – 09 octobre

    Les instabilités de combustion thermo-acoustiques peuvent apparaître spontanément dans les foyers industriels. On peut les observer dans des chauffe-eaux, dans des chaudières domestiques, dans des brûleurs utilisés dans des procédés, dans des turboréacteurs, dans des turbines à gaz, dans des centrales thermiques, dans des moteurs-fusée, etc. Les oscillations de pression peuvent être très violentes et causer des gênes importantes, voire des dégâts considérables. L’origine de ces instabilités sera expliquée à l’aide d’un orgue à flamme et de divers appareils de démonstration. Les techniques pour les combattre seront évoquées.

  • Un algorithme… Qu’est-ce que c’est ?
    07 – 09 octobre

    Un atelier qui vous présente une notion fondamentale en informatique : les algorithmes. Découvrez, sans ordinateur, ce que sont les algorithmes : comment fonctionnent-ils ? à quoi servent-ils ?

  • Une chimie lumineuse
    07 – 08 octobre

    Cet atelier sera consacré à l’explication des phénomènes mis en jeu lorsque des matériaux ou solutions génèrent de la lumière ou changent de couleur grâce à une réaction chimique ou une irradiation UV (ultraviolet). Vous saurez tout sur les bracelets, étoiles ou jouets qui s’illuminent dans le noir, les tee-shirts qui deviennent bleu en présence de lumière noire, la détection d’empreintes digitales ou de sang à l’aide de la lumière, les LED ou encore les lucioles. Des applications en recherche des phénomènes mis en jeu seront également évoquées.

  • Peut-on croire ce que l’on voit ?
    07 – 09 octobre

    Des images et vidéos falsifiées seront montrées sur écran et les procédés de fabrication de ces faux contenus seront expliqués pour alerter sur ce qui est possible de faire. Expliquer que les images et vidéos numériques ont une “vie” qui est une suite d’opérations mathématiques. A partir de feuilles en papier et enveloppes, le public pourra créer un algorithme capable de détecter des falsifications dans une image.

  • Fabrication d’émulsions à base de co-produits végétaux
    07 – 08 octobre

    Les émulsions sont partout au quotidien : yaourt, mayonnaise, peinture, bitume, crème cosmétique en sont autant d’exemples. Pour les fabriquer, il faut mélanger de l’huile et de l’eau : mission impossible sans un ingrédient supplémentaire pour y parvenir ! Partons à la découverte de poudres de co-produits végétaux comme alternatives naturelles aux tensioactifs synthétiques.

  • Changement climatique et maladies infectieuses
    07 – 09 octobre

    Les changements socio-environnementaux auxquels nous assistons depuis plusieurs années accélèrent l’émergence ou la réémergence de maladies infectieuses. Avec cet atelier-exposition, l’institut de biologie François Jacob et l’institut des sciences du vivant Frédéric Joliot du CEA vous proposent d’en savoir plus sur ces pathologies et sur les recherches en cours au sein de leurs laboratoires. Elles vous présenteront notamment leurs stratégies de détection et de diagnostic pour certaines d’entre elles.

  • Climat : le jeu de la fresque !
    07 octobre

    Saurez-vous construire la fresque du climat ? A vous de jouer pour comprendre les mécanismes du changement climatique. Un jeu d’enfants qui s’appuie pourtant sur les explications des scientifiques.

  • Algorithmes et programmation
    07 – 09 octobre

    Cet atelier propose de considérer des problèmes tels que “Comment trier efficacement une pile de crêpes ?”, “Comment coder et décoder un message ?”, ou “Comment sortir d’un labyrinthe ?”, de mettre au point des solutions générales qu’on appelle des algorithmes, et enfin de programmer ces algorithmes sur un ordinateur qui deviendra alors capable de résoudre instantanément toutes les formes du problème. Cette initiation à l’algorithmique et à la programmation permettra aussi de rencontrer les chercheurs en informatique de l’Université Paris-Saclay.

  • Faire parler l’ADN des plantes
    07 – 09 octobre

    L’analyse de l’ADN permet d’accéder directement au cœur de l’information génétique (génome) qui détermine le phénotype des plantes : apparence et comportement dans un environnement donné (climat, sol, bioagresseurs…). L’atelier présente des expériences d’analyse de l’ADN (séquences) et explique comment ces données sont utilisées pour l’amélioration des plantes cultivées. Nous utiliserons pour cela des produits et ustensiles présents dans votre cuisine. Nous observerons de l’ADN purifié et nous étudierons une portion d’ADN (gène) en comparant les tailles chez différentes plantes.

  • Spectroscopie de flamme
    07 – 09 octobre

    Les flammes émettent de la lumière, visible et invisible. Cette lumière permet d’avoir des Informations sur la nature de certaines espèces chimiques présentes dans la zone de réaction ou dans les gaz brûlés.
    Des expériences de spectroscopie avec flamme seront montrées pour expliquer l’origine des couleurs observées et pour comprendre la technique utilisée dans les feux d’artifice. 

  • 1, 2, 3… Chiffrez !
    07 – 09 octobre

    Découvrez la cryptographie, aussi appelée la science du secret… Cet atelier “débranché” vous expliquera comment sécuriser une communication !

  • Au coeur de la vague
    07 – 09 octobre

    Les océans sont une force toujours indomptée de la nature. Dans le cadre du réchauffement climatique, il est important d’apprendre à connaître les océans et à prévenir les dégâts qu’ils peuvent occasionner sur les côtes. On propose dans cet atelier d’appréhender la formation des vagues et de montrer comment en prédire les caractéristiques. Des simulations numériques de déferlement de vagues illustreront l’apport des outils numériques récents dans le domaine et comment ils permettent de mieux comprendre et appréhender ces phénomènes aussi fascinant que mystérieux.

  • Ca vibre !
    07 – 09 octobre

    Cet atelier propose, au travers d’expériences simples, d’appréhender des concepts de vibration des structures. Vous comprendrez comment une structure (voiture, avion, bâtiment, …) peut vibrer, pourquoi deux structures d’apparence similaire ne vibrent pas de la même façon, ou bien encore comment peut-on mesurer et observer ces vibrations ? Des applications en recherche seront également présentées.

  • Cannes Blanche Electroniques, Déambulateur anti-collisions
    07 – 09 octobre

    Nous présenterons des appareils utilisés par les non-voyants au quotidien issus du Laboratoire Aimé Cotton et de la Chaire Handicap et Technologie de Polytech Paris Saclay ainsi que de nouveaux prototypes que vous pourrez essayer.

  • Les gaz dans tous leurs états
    07 – 09 octobre

    Cet atelier a pour but de faire découvrir à travers des manipulations ludiques les propriétés de certains gaz, comme l’azote liquide et le CO2 (démonstrations des différents états “gazeux, liquides, solides”). 
     

  • La meilleure recette pour comprendre les données… la science des données !
    07 – 09 octobre

    Les données collectées en très grandes quantités ont changé notre façon de penser et de répondre aux questions dans de nombreux domaines différents, comme les prévisions météorologiques et la biologie. Pour comprendre ce que toutes ces informations volumineuses nous disent, nous nous appuyons sur la science des données — mais c’est quoi au juste ? Données comme ingrédients, algorithmes comme recettes … venez découvrir le lien improbable entre la science de données et la cuisson.

  • Comment les animaux d’élevage font face à la chaleur
    07 – 09 octobre

    Aujourd’hui le climat dans le monde change, et notamment la température sur terre augmente. Ce réchauffement rend vulnérable le vivant sur terre. En tant que scientifiques en génétique animale, nous cherchons à mieux comprendre comment les animaux d’élevage réagissent et s’adaptent à ces changements et quel est le rôle de la génétique dans cette adaptation. Nous vous présenterons des animations autour de l’adaptation des bovins et des volailles et vous pourrez voir en direct une des techniques, la thermographie, que nous utilisons pour l’étudier.

  • Des Plantes et des Hommes
    07 – 09 octobre

    Les plantes cultivées, du Néolithique à aujourd’hui : plusieurs activités sous forme de jeux et discussions à propos de la domestication et de la sélection végétale des plantes cultivées et de leurs centres d’origine.

  • Les plantes hyperaccumulatrices de métaux, une solution pour la dépollution des sols
    07 octobre

    De rares espèces végétales possèdent l’incroyable capacité d’accumuler d’importantes quantités de métaux comme le nickel, le zinc ou le cadmium qui seraient toxiques pour la majorité des espèces. Ces espèces longtemps considérées comme des curiosités sont aujourd’hui à l’origine de projets de génie écologique visant à la dépollution des sols et au recyclage et la valorisation des métaux extraits à partir de leur biomasse.

  • Le verger expérimental
    07 – 09 octobre

    Le verger expérimental est destiné à la recherche sur le pommier sauvage européen, à sa conservation, à la pédagogie et à la sensibilisation à la biodiversité. Il sert aussi de refuge pour la faune. Venez arpenter ce verger avec un des scientifiques qui y travaille et vous familiariser avec les méthodes et les enjeux de conservation de la diversité génétique et de la faune.

  • L’instrument musical : de la physique à l’émotion
    07 – 09 octobre

    Cet atelier au travers d’un instrument à corde simple permet d’appréhender la musique en partant de la physique, à la conversion mécanique – électrique, le traitement du signal mais également pourquoi nous ressentons des émotions à l’écoute de sons.

  • Initiation à la robotique
    07 – 09 octobre

    Cet atelier vise à montrer comment l’homme pilote et utilise les robots pour réaliser des actions, notamment dans le domaine industriel. La programmation de mouvements simples sera tout d’abord proposée, puis l’usage de l’intelligence artificielle pour contourner d’éventuels obstacles sera expliqué et illustré.

  • Tornades et tsunamis expliqués par la mécanique des fluides
    07 – 09 octobre

    Une première expérience permettra d’observer une tornade en bocal et de comprendre comment elles naissent.
    La deuxième expérience permettra de générer des vagues et d’illustrer leur propagation à la surface de l’eau en fonction de la fréquence du batteur d’agitation et de la profondeur de l’eau. L’exposé associé à l’expérience fera le lien avec les conditions d’apparition d’un tsunami.

  • Utiliser la lumière pour étudier la pollution
    07 – 09 octobre

    A travers diverses expériences scientifiques partons à la recherche des polluants de l’eau et de la terre ! Ensemble regardons comment les identifier, les étudier et surtout s’en débarrasser.

  • Le changement climatique
    07 – 08 octobre

    Explication vulgarisée et sensibilisations aux concept-clés physiques et chimiques du changement climatique. Chaque concept est illustré par une petite expérience accessible à tous et à toutes et pouvant être reproduite facilement à la maison.

  • Le développement embryonnaire et fœtal
    07 – 09 octobre

    On sait depuis longtemps cultiver in vitro l’embryon de mammifères pendant les premiers stades embryonnaires. Ces cultures d’embryons sont utilisées aussi bien chez l’Homme dans le contexte de la procréation médicalement assistée (PMA) que chez l’animal pour l’amélioration de la production des espèces d’élevage. Venez apprendre à reconnaître différents embryons (souris, lapin, bovin), deviner leur stade de développement. Nous vous expliquerons comment on les obtient in vitro, comment et pourquoi on les étudie.
    Et savez-vous que l’environnement maternel (surnutrition, pollution atmosphérique) peut influencer la croissance et le développement du fœtus et du placenta qui le nourrit ? Afin d’évaluer cette influence, nous faisons appel à des approches d’imagerie médicale qui sont utilisées en clinique humaine comme l’échographie. Nous vous présenterons sous forme de films et posters comment les outils utilisés en médecine humaine peuvent être mis au service de l’animal au cours de la gestation.

  • C’est quoi un parasite ?
    07 – 09 octobre

    C’est quoi un parasite ? Avec l’UMR BIPAR, tu sauras comment les repérer et les éviter tout en t’amusant. Après nos ateliers, tu pourras ensuite expliquer à tes parents pourquoi certains aliments peuvent transmettre des maladies parasitaires et qu’est-ce que ça veut dire le mot “Zoonose”.

  • Confort et Bioclimatisme
    07 – 08 octobre

    Quels sont les paramètres du confort ? Comment se font les échanges thermiques dans un bâtiment ? Comment sont mis en œuvre des principes d’architecture bioclimatique dans les bâtiments de l’ENS ? 
    Voilà quelques questions auxquelles nous allons répondre dans cet atelier au travers d’expériences, de présentations, et d’une visite des bâtiments de l’ENS Paris-Saclay.

  • Matériaux innovants, durables et performants
    07 – 09 octobre

    Développer des matériaux innovants, performants, durables est devenu un enjeu majeur pour la société. Cela nécessite de travailler sur tout le cycle de vie du matériaux: des nouvelles techniques de fabrication en passant par l’analyse de leur comportement dans différents environnement en passant par leur composition pour mieux comprendre leur propriétés. Venez rencontrer nos chercheurs pour tout comprendre sur les matériaux !

  • A la découverte des insectes et des plantes dans des nouvelles approches de biocontrôle
    07 – 09 octobre

    Pour réduire l’usage des pesticides, les méthodes de lutte contre les populations de ravageurs des cultures peuvent utiliser leurs ennemis naturels, notamment des insectes et acariens, ou jouer sur le décalage entre le cycle de développement de la plante et de son ravageur, entre autres méthodes. Dans cet atelier nous proposons de parler de biocontrôle et de montrer des exemples d’agents de lutte biologique ou de pratiques culturales utilisés et à l’étude, en serre et en plein champs.

  • Voitures autonomes
    07 – 09 octobre

    Une course entre voitures radiocommandées (avec vision directe du circuit ou juste de ce que les capteurs renvoient) et voitures autonomes amène le public à réfléchir aux problématiques des voitures autonomes (capteurs, actionneurs, interprétation des images, apprentissage de la conduite).
    Pour un public adulte, on peut présenter des aspects traitement d’images, apprentissage par renforcement, réseaux de neurones, explicabilité du fonctionnement en illustrant des traitements sur les scènes enregistrées par les caméras des voitures.

  • Calcul haute performance pour la radioastronomie
    07 – 08 octobre

    En radioastronomie, des images du ciel sont générées à partir de radiotélescopes. Ces instruments, composés de centaines voire de millier d’antennes, permettent d’observer l’univers comme nous ne l’avons jamais vu. Cependant, la quantité de données à traiter pour réaliser de telles images est tellement grande que l’utilisation de supercalculateurs est obligatoire.

  • La physique des ondes et de la matière et ses interfaces
    07 – 09 octobre

    Des expériences et des posters permettront de découvrir les phénomènes spectaculaires et amusants liés à la nature ondulatoire de la lumière (interférences, diffraction, imagerie filtrée) pour aboutir aux liens avec différentes activités de recherche du laboratoire Lumière matière et Interface ( LuMIn ).

  • Jouons ensemble !
    07 – 09 octobre

    Avec ce jeu de plateau sous forme de maison, vous aurez l’occasion de découvrir en quoi chaque objet de votre quotidien a un impact sur le climat, sur le réchauffement climatique et implique des questionnements sur notre société, notre façon de vivre ensemble mais aussi en tant qu’individu.

  • CO2 mon amour
    07 – 09 octobre

    Les émissions massives de CO2 résultants des activités humaines sont principalement responsables du réchauffement climatique actuel. A travers l’utilisation de petits capteurs portables, nous mesureront les concentrations de CO2 dans l’air, liées à la respiration, liées au fonctionnement d’une véhicule et interpréterons les résultats en lien avec le climat.

  • Le Village des Sciences Paris-Saclay
    07 – 09 octobre

    Comme chaque année, l’association Île de Science Paris-Saclay vous invite à découvrir la diversité des recherches menées sur le territoire de Paris-Saclay,  au sein de son Village des Sciences.
    Cette année, le Village des Sciences Paris-Saclay vous accueillera du 7 au 9 octobre dans l’atrium de l’Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay à Gif-sur-Yvette (91). Le vendredi 7 octobre sera exclusivement réservé aux scolaires (sur inscription), le samedi 8 et le dimanche 9 octobre seront ouverts au public (entrée libre).
    Vous pourrez découvrir sur plus de 70 stands l’exceptionnelle diversité des activités de recherche menées dans de nombreux domaines par les laboratoires des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et des grandes entreprises du “Cluster ” de Paris-Saclay et de son environnement. Ces stands vous offriront un choix varié d’activités ludiques et pédagogiques dans un large éventail de disciplines scientifiques, notamment : Biologie, Chimie, Énergie, Environnement, Génétique, Informatique, Intelligence Artificielle, Physique, Sciences de l’ingénieur, Sciences des matériaux, Sciences du vivant …
    De plus, une trentaine de mini-conférences thématiques vous sera proposée, et un certain nombre de laboratoires de l’Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay et de l’Ecole CentraleSupélec vous ouvriront leurs portes.
    Les scientifiques, chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et doctorants du “Cluster” Paris-Saclay vous donnent rendez-vous pour partager avec vous leur enthousiasme pour les sciences, vous présenter leurs activités de recherche et celles de leurs laboratoires.
    Le programme détaillé du Village des Sciences Paris-Saclay sera consultable à partir du 19 septembre 2022 sur le site de l’association Île de Science Paris-Saclay : 
     
     
     
     

  • Nouvelles technologies de l’énergie
    07 – 09 octobre

    La consommation massive d’énergie issue pour l’essentiel de produits carbonés fossiles (pétrole, charbon, gaz) entraine une forte élévation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. Afin d’en limiter l’impact climatique, il est impératif de réduire cette consommation et de développer de nouvelles technologies de production d’énergie neutres en carbone. Le Centre CEA de Paris-Saclay contribue sur de multiples aspects à la recherche dans ce domaine : production d’hydrogène, pile à combustible, batteries – accumulateurs chimiques, supercapacités pour le stockage de l’électricité, photocatalyse bioinspirée et recyclage du carbone (CO2) atmosphérique… Les chercheurs vous présentent quelques-unes de leurs activités dans ce domaine.

  • De quelles cultures viennent nos aliments ?
    07 – 09 octobre

    Que peuvent faire les producteurs de céréales en France, en particulier dans la culture du blé, pour s’adapter et pour participer à l’atténuation du changement climatique ?
    Nous ferons le lien entre les champs des agriculteurs et l’assiette. Notamment, le pain est un produit de consommation courante. Nous décrirons toutes les étapes du semis du grain de blé au champ jusqu’au produit fini, le pain, avec des illustrations concrètes : des plantes de blé, du grain récolté,…

  • L’histoire des petites gouttes d’huiles trouvées dans les graines
    07 octobre

    Lors de cet atelier nous vous raconterons l’histoire des petites gouttes d’huiles trouvées dans les cellules des plantes, de la formation de la graine à sa germination. Nous vous présenterons des plantes dites oléagineuses, leurs graines et aussi différents types d’huiles dont nous vous expliquerons les propriétés et quelques usages.

  • Dérive génétique : les gènes ont de la fuite dans les idées
    07 – 09 octobre

    La dérive génétique est l’une des quatre forces qui affectent la composition génétique des populations et expliquent leur évolution. De nature stochastique, elle provoque un changement aléatoire des fréquences des gènes d’une génération à l’autre, en induisant une perte de diversité d’autant plus forte que la taille de la population est petite. La dérive provoque également une part des différences entre des populations isolées. 
    Les visiteurs simuleront la dérive génétique via des tirages aléatoires d’échantillons dans un mélange de graines colorées symbolisant des populations. Nos observations nous conduiront à discuter de la capacité d’adaptation des populations et de la création de banques de semences pour restaurer la diversité chez les espèces cultivées.

  • Mitose-méiose et reproduction – Comment faire un avec deux ?
    07 – 09 octobre

    Comment est stockée l’information héréditaire des organismes vivants ? Comment peut-on la diviser en deux et la répartir équitablement entre les cellules reproductrices ? Dans l’atelier mitose-méiose vous découvrirez et visualiserez au microscope les mécanismes de duplication-division cellulaires qui permettent le cycle de la vie.

  • Consommation des véhicules à moteur thermique
    07 – 09 octobre

    Les émissions de CO2 par la combustion des hydrocarbures participent pour une large part au réchauffement climatique et doivent être réduites dans des proportions considérables dans les années qui viennent. De plus, la production de pétrole et de gaz va se tarir dans les décennies futures. Les véhicules automobiles à moteur thermiques contribuent notablement à l’émission du CO2 et à l’appauvrissement des réserves de pétrole et de gaz. Cet atelier aura pour but de montrer le lien entre les caractéristiques des véhicules (moteur, masse, profilage, vitesse) et la consommation d’hydrocarbures. L’émission de CO2 associée à la consommation sera indiquée.

  • Électromagnétisme : physique ludique avec des aimants et des courants électriques
    07 – 09 octobre

    L’électromagnétisme est une branche de la physique et de l’ingénierie qui a littéralement façonné le monde d’aujourd’hui, puisque presque plus rien ne fonctionne sans conversion électromagnétique de l’énergie. Les phénomènes engendrés par des courants ou des aimants restent pour beaucoup mystérieux et contre-intuitif et font l’objet de nombreuses interprétations fantisistes. Pourtant, tout est dit dans quatres équations…

  • Critic’Office – En quête d’esprit critique
    07 – 09 octobre

    Agents W42, vous avez été recrutés pour vos capacités exceptionnelles à déjouer les complots et résoudre des enquêtes. Le Critic’Office vous confiera des instructions sur des faits mystérieux. A vous de les élucider !
    Jeu d’enquête sur l’éducation aux médias, sur la démarche d’acquisition de la pensée critique et sur la détection de fausses informations et argumentations fallacieuses.

  • Police scientifique : venez mener l’enquête !
    07 – 09 octobre

    A partir des indices récoltés sur la scène de crime, ils devront effectuer plusieurs petites expériences de chimie et de biologie afin de retrouver le coupable. Pour chaque mini-expérience, le principe sera explicité, puis l’expérience mise en œuvre et interprétée par les participants.
     

  • Les 3R : l’utilisation de l’animal en sciences, oui, mais pas n’importe comment
    07 – 09 octobre

    La règle des 3R est le fondement éthique de l’utilisation des animaux en laboratoire. Avant qu’un projet de recherche démarre, les scientifiques doivent démontrer d’une prise en compte totale de l’animal, de sa souffrance et de son bien-être. Plusieurs instances en sont les garantes. Nous vous proposons alors une immersion sur le processus éthique des projets de recherche dans la recherche académique française.

  • Le Nucléaire innovant
    07 – 09 octobre

    Le nucléaire est une composante du mix énergétique bas carbone et les innovations dans la filière sont nombreuses. Quelles sont les technologies en rupture actuellement en cours de développement ? On parle beaucoup des SMR, les petits réacteurs modulaires, qu’est-ce que c’est ? Que fait-on en France ? Comment s’y prend t-on pour modéliser les réacteurs du futur ? Nos équipes vous dévoilent tout !

  • La R&D d’EDF, l’expo !
    08 – 09 octobre

    La R&D d’EDF devient itinérante : découvrez, de manière interactive, les dernières innovations des chercheurs d’EDF en matière d’hydrogène bas carbone, de captage de CO2 ; les dernières avancées technologiques concernant les éoliennes ou le photovoltaïque ; ou encore en terme de décarbonation.

  • Le solaire photovoltaïque en France : réalité, potentiel et défis
    08 octobre

    Les panneaux photovoltaïque (PV) sont des dispositifs capables de transformer le rayonnement solaire en électricité. Grâce aux progrès techniques récents, cette source d’énergie quasi infinie à l’échelle humaine ne cesse de gagner en compétitivité et jouera un rôle crucial dans la transition énergétique. Cette présentation sera centrée sur le développement actuel et le potentiel futur de la filière PV en France, et sera basée sur des travaux menés par un petit groupe de chercheuses et de chercheurs du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de la Fédération de Recherche Photovoltaïque (FedPV),
    accessibles sur le site: https://solairepv.fr.
     

  • Impact du changement climatique sur les interactions haricot-virus
    08 – 09 octobre

    Les conditions environnementales et les maladies causées par certains organismes microscopiques affectent les plantes cultivées. D’autre part, le changement climatique tend à intensifier les phénomènes météorologiques, nous obligeant à anticiper certain de ces aspects. En outre, j’étudie notamment l’impact de la chaleur et du CO2 dans l’air sur les interactions entre le haricot et un virus, nommé le BPMV.

  • Les céréales en France et le changement climatique
    08 octobre

    Le changement climatique présente déjà des impacts sur les cultures françaises. L’élévation des températures, la modification possible du régime des pluies et l’augmentation des aléas climatiques vont modifier les cycles des cultures, les méthodes de travail, le choix des espèces. Le recours aux projections climatiques, en lien avec la connaissance de la physiologie des plantes, permet de lister les conséquences sur les cultures, et d’imaginer des réponses possibles.

  • A la découverte de la matière : la mission du synchrotron SOLEIL
    08 – 09 octobre

    Installation de très haute technologie, SOLEIL est une source de rayonnement extrêmement brillante. C’est à la fois une très grande infrastructure de recherche ouverte à toutes les communautés scientifiques et industrielles, et un laboratoire de recherche de pointe et pluridisciplinaire. SOLEIL ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour sonder la matière avec une résolution spatiale inférieure au millionième de mètre et une sensibilité à tous les types de matériaux.

  • Quel avenir pour notre climat ?
    08 – 09 octobre

    Les activités humaines via en particulier les rejets de gaz à effet de serre qu’elles produisent impactent fortement notre climat. Comment se manifestent ces impacts en France et dans la monde ? Quelles sont les évolutions futurs de notre climat ? Quelles solutions pour s’adapter et inverser la tendance? Nous discuterons tous ces aspects lors de cette mini-conférence.

  • R&D d’EDF : La production d’électricité et le climat
    08 – 09 octobre

    Que savez-vous sur la production d’électricité produite par EDF ? En quoi cette énergie est-elle d’avenir car bas carbone ? Et quelles sont les dernières avancées technologiques sur lesquelles travaillent les chercheurs de la R&D ?

  • Activités humaines et dégradations écologiques
    08 octobre

    Le dérèglement climatique lié aux activités humaines modifie notre environnement avec, entre autres conséquences, l’altération ou la destruction des écosystèmes. Ces dégradations écologiques peuvent mettre les populations humaines ou animales au contact de réservoirs d’agents pathogènes, ce qui conduit à l’émergence ou la réémergence de maladies infectieuses aux impacts sanitaires, sociaux et économiques. Quelques exemples seront présentés, ainsi que les défis à relever pour le futur.

  • La gestion des déchets radioactifs en France
    08 – 09 octobre

    Toute activité humaine produit des déchets. L’utilisation des propriétés de la radioactivité dans de nombreux secteurs engendre chaque année des déchets radioactifs. Ces déchets émettent de la radioactivité et présentent des risques pour l’homme et l’environnement. Comment sont-ils gérés ? Quelles solutions scientifiques mettre en œuvre ? Et quelles conséquences pour l’environnement ? Etat des lieux de la gestion des déchets radioactifs en France.

  • Le projet Cigéo
    08 octobre

    Cigéo est le projet français de centre de stockage profond de déchets radioactifs. Il est conçu pour stocker les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu’à leur démantèlement, et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires. Quels enjeux recouvre ce projet ?

  • Le rôle de l’Hydrogène dans le changement climatique
    08 octobre

    Pionnier de l’hydrogène depuis plus de 50 ans, Air Liquide est convaincu que l’hydrogène est une pierre angulaire de la transition énergétique. Le Groupe apporte son expertise unique tout au long de la chaîne de valeur, en utilisant l’hydrogène en tant que vecteur d’énergie propre pour les usages industriels et la mobilité.
     

  • Les activités de recherche au LSCE (Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement)
    08 – 09 octobre

    Une large part des recherches menées au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE) est focalisée sur la compréhension du système climatique et l’évolution passé, présente et future du climat terrestre. Nous vous présenterons un éventail des travaux du LSCE, depuis les campagnes de terrains pour collecter les échantillons ou faire les mesures (carottes de glace polaire, campagne en mer, suivi des gaz à effet de serre, etc) en passant par l’analyse des échantillons sur nos gros instruments, mais aussi à travers le développement et l’utilisation de toute une gamme de modèles numériques de climat qui servent à comprendre les mécanismes mis en jeu et à simuler le climat futur.

  • Méiose et sexe à l’origine de la diversité chez les insectes en bonbons
    08 octobre

    Avec nos délicieux insectes sucrés vous découvrirez comment la méiose et le sexe engendrent la diversité indispensable à toute adaptation. Grâce à une expérience de reproduction contrôlée, phénotype et génotype n’auront plus aucun secret pour vous et vous pourrez même dévorer le fruit de votre travail.

  • Golf en permaculture
    08 – 09 octobre

    Il s’agit de présenter des techniques de gestion durable qui peuvent s’appliquer à des terrains sportifs dont le niveau d’exigence est très élevé. Nous pourrons ainsi présenter les bienfaits de ces techniques en termes d’environnement, de paysage et d’écologie. Il sera alors intéressant de mettre en lumière les liens entre réussite agronomique et biodiversité.

  • A la découverte de l’ADN
    08 – 09 octobre

    Transformez-vous en chercheur et révélez le secret de l’ADN. En commençant par extraire l’ADN d’une banane, nous vous expliquerons ce que sont les gènes et quels sont leurs rôles dans les organismes vivants.

  • Caractérisation du gène PF1 permettant de produire des fruits sans pollinisation et en conditions de températures extrêmes
    08 – 09 octobre

    La fleur se développe normalement jusqu’au stade anthèse (fleur ouverte) où un mécanisme de blocage se met en place. Après fécondation, la fleur peut reprendre sa croissance pour donner le fruit. Nous avons isolé un gène qui contrôle cette barrière de développement ; lorsqu’il est absent, toutes les fleurs donnent des fruits, indépendamment de la pollinisation, y compris dans des conditions de climat extrêmes incompatibles avec la production de fruits. Le mécanisme nouveau de régulation génétique élucidé dans cette étude chez les plantes, devrait permettre d’expliquer des maladies chez l’homme.

  • Modifications ciblées du génome des animaux d’élevage : Pourquoi ?
    08 – 09 octobre

    Des nouvelles nucléases permettent de modifier le génome de nombreuses espèces de façon ciblée ; à un endroit précis et défini dudit génome. Concernant les animaux de rente, les applications envisagées peuvent se classer dans trois grandes perspectives: (i) les projets à visée de recherche fondamentale, lorsque l’espèce murine ne peut pas être utilisée (cornage, saisonnalité, à titre d’exemples) ; (ii) les projets à visée biomédicale pour créer des animaux modèles de pathologies humaines quand le modèle murin n’est pas adéquat ; et (iii) les projets à visée agronomique pour apporter un caractère favorable, décrit dans une autre espèce ou race, à une race ou une espèce ne possédant pas ce caractère.

  • Des vers de terre au lombricompostage
    08 – 09 octobre

    Souhaitez vous en apprendre un peu plus sur les vers de terre qui contribuent au Lombricompostage et ainsi recycler plus efficacement vos déchets ménagers?
    Venez découvrir leur physiologie, leur mode de vie; quelle appétence ils ont pour les différents déchets que vous pouvez leur donner à manger; et, comment ils contribuent activement avec l’aide des microorganismes à la transformation de la matière organique en matière minérale que consommeront par la suite vos plantes.

  • Les systèmes embarqués à l’ESEO – Une formation d’Ingénieur-e-s axée sur les projets
    08 octobre

    Présentation des systèmes embarqués à travers les projets d’étudiants

  • Allergies alimentaires et changement climatique
    08 octobre

    Le dérèglement climatique induit une forte augmentation des quantités de pollens dans l’atmosphère, facilitant ainsi le développement des allergies respiratoires et des allergies alimentaires croisées. Parallèlement, la transition alimentaire vers des sources de protéines végétales alternatives aux protéines animales pourrait aussi favoriser l’émergence de nouvelles sources d’allergènes alimentaires.

  • La mobilité durable
    08 – 09 octobre

     
    En France, le secteur des transports constitue le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre (31 % des émissions nationales, 2019). Dans ce contexte, des recherches sont nécessaires pour mieux comprendre les comportements de mobilité et leurs déterminants, dans l’objectif de favoriser leur changement. Cette communication aura ainsi pour objectif de dresser un état des lieux de la mobilité en France et des leviers à activer pour l’obtention d’une mobilité soutenable.
     

  • Le tourisme : un secteur économique majeur, une empreinte écologique en question. Perspectives historiques
    08 – 09 octobre

     
    Le tourisme a longtemps été laissé de côté dans les études sur la croissance économique des sociétés européennes depuis le XVIIIe siècle. Il s’agit pourtant d’un secteur majeur, l’un des premiers secteurs d’emplois – et d’émissions de gaz à effet de serre – aujourd’hui en France, dont les fondements sont concomitants de l’industrialisation. Entre admiration, protection et dégradation, que nous apprend l’histoire sur les relations entre l’essor touristique et la transformation de l’environnement depuis plus de deux siècles ?
     

  • Découvrir les sols et la vie qu’ils hébergent
    08 octobre

    L’atelier a pour objectifs de sensibiliser le public aux milieux vivants que sont les sols, et à la nécessité de les protéger. Il présentera les microorganismes, les principaux invertébrés (vers de terre) et la mesure d’indicateurs fonctionnels.

  • De l’ingénierie pour un éco-village
    08 – 09 octobre

    Viens participer avec nous à la création d’une maquette d’éco-village !
    Pour cela, nous te ferons découvrir, grâce à des petits ateliers, des contributions de femmes et hommes ingénieurs qui participent au monde qui t’entoure. Énergie, transport, habitat, télécommunication… nous te parlerons de toutes ces découvertes d’hier pour que tu puisses, plus tard, inventer les découvertes de demain !

  • Atelier scientifique et technique
    08 – 09 octobre

    Faire manipuler les jeunes sur des expériences concernant la fonte des glaces, l’acidification des océans, l’effet albédo…

  • Démonstrations de physique et de chimie
    08 – 09 octobre

    Changements de couleurs, création de lumière, modification de la matière, la chimie et la physique peuvent vous étonner ! Venez assister à cette démonstration d’expériences épatantes pour comprendre des phénomènes importants de la physique et la chimie !

  • Une histoire de coeur : micro-sources d’énergie pour les pacemakers du futur
    08 – 09 octobre

     
    Les implants cardiaques miniaturisés apportent des traitements innovants, avec des procédures d’implantations moins invasives et un plus grand confort pour le patient. Cette mini-conférence expose des recherches pour augmenter l’autonomie des implants cardiaques, actuellement limitée par la durée de vie des piles, en utilisant l’énergie biomécanique disponible dans environnement du coeur.
     

  • Les plantes, des géomètres extraordinaires
    08 – 09 octobre

    Nous vous proposons de découvrir la forme fascinante des plantes. Venez voir comment leurs proportions ont inspiré les artistes et façonné notre définition du beau. Vous entendrez le son qui représente la forme des cellules de plantes et découvrirez l’ordre mathématique qui contrôle leur morphogenèse, un ordre tout musical. Puis nous plongerons à l’échelle des molécules pour découvrir comment ces formes apparaissent. Il est impossible de sous-estimer l’importance des plantes pour le passé et l’avenir de la planète et pourtant la croissance des plantes constitue toujours un mystère que l’on espère dissiper en partie.

  • L’évolution des animaux cavernicoles
    08 octobre

    Les animaux cavernicoles sont souvent présentés comme affligés de divers handicaps : aveugles, dépigmentés, apathiques… des organismes dégénérés qui survivent dans l’obscurité parce qu’ils ne sont pas en compétition avec les organismes plus performants qui vivent en pleine lumière. Nous verrons qu’ils présentent, au contraire, des adaptations extraordinaires à un environnement extrême et que leur évolution dépend simultanément de contraintes écologiques et développementales.

  • Diversifier les parcelles cultivées pour se passer des pesticides
    08 – 09 octobre

    Actuellement en France, l’essentiel des parcelles de grandes cultures sont semées avec une seule espèce, et une unique variété. Cette homogénéité, qui facilite la conduite des cultures et la récolte pour les agriculteurs, facilite hélas également la prolifération des maladies ou des insectes ravageurs… L’utilisation de pesticide s’impose pour les contrôler. La diversification des cultures est un axe clé de la transition agroécologique, qui vise à substituer aux intrants de synthèse des régulations naturelles. Les mélanges intra-parcelle, comme les mélanges de variétés ou les associations d’espèces, progressent rapidement et démontrent leur intérêt pour réduire l’utilisation des pesticides. A partir de différents exemples, on montrera par quels mécanismes les mélanges intra-parcelle peuvent réduire le développement de maladies, pourquoi leur pratique séduit certains agriculteurs, et pourquoi une sélection de variétés adaptées aux mélanges est nécessaire. “

  • Optimisation de la production de l’hydrogène verte par simulation numérique
    08 octobre

    L’hydrogène produite par l’électrolyse est une énergie verte et renouvelable. Pour la produire à grande échelle, il faut d’abord optimiser le processus industriel. La simulation numérique est un outil indispensable et performant pour l’amélioration des cellules d’électrolyse.

  • Le bénéfice des fautes d’orthographe pour s’adapter à l’environnement
    08 octobre

    La diversité génétique inter et intra espèces définit la répartition géographique des plantes dans le monde. Certaines sont capables de s’adapter à des environnements différents, d’autres non. Comment l’expliquer, quelle est la source de cette diversité ? Mimer la synthèse d’un brin d’ADN permettra d’illustrer les mécanismes cellulaires qui génèrent cette diversité et ses conséquences sur la morphologie des plantes et leur capacité à s’adapter.

  • Climat : le CNRS vous explique tout (ou presque) sur la recherche scientifique
    08 – 09 octobre

    Le changement climatique est un défi de société et un défi scientifique majeur du XXIe siècle. Il est indispensable de le comprendre – ainsi que les risques associés – pour s’y adapter et en limiter les impacts. Pour répondre à ces enjeux, le CNRS s’appuie sur la diversité des compétences de plus de 2000 scientifiques travaillant sur tous les aspects du climat. Venez rencontrer celles et ceux qui, au quotidien, observent, analysent et modélisent la dynamique et la variabilité du climat. Les recherches sur le climat n’auront plus aucun secret (ou presque) pour vous !

  • Robot (ré)créatif
    08 octobre

    L’atelier “Robot (ré)créatif” permettra aux participants de développer des compétences de base en robotique mobile. Des expérimentations ludiques sur un robot DJI RoboMaster S1 sont prévues dans la volière de CentraleSupélec.

  • Les systèmes embarqués à l’ESEO, des projets étudiants du HARDWARE au SOFTWARE
    08 – 09 octobre

     
    Présentation de systèmes embarqués réalisés par les étudiants à chaque étape de leur formation :
    – en cycle préparatoire – Gestion de projets et conception de systèmes autour de l’environnement de développement ARDUINO.
    – en cycle ingénieur – Gestion de projets et conception intégrale de cartes électroniques (HARDWARE et SOFTWARE) à base de Contrôleurs 32 bits (STM32) et FPGA (XILINX).
     

  • Criminalistique : la chimie mène l’enquête
    08 – 09 octobre

    La luminescence, outil incontesté de la police scientifique, permettant la détection de fluorescence dans le sang, sur des faux-documents, mais ce n’est pas le seul outil. Ne seriez-vous pas intéressé d’établir la preuve d’un délit ou d’un crime et d’en identifier son auteur ?

  • Découvrez le synchrotron SOLEIL
    08 – 09 octobre

    Qu’est ce que la lumière synchrotron ? Comment la produit-on ? A quoi nous sert-elle ? Venez découvrir tout cela grâce à différentes activités scientifiques et ludiques accompagnées ou en autonomies.

  • Visite VR 360° du Synchrotron SOLEIL
    08 – 09 octobre

    Visitez SOLEIL sans bouger de votre fauteuil ! Nos casques en réalité virtuelle vous permettent de visiter notre accélérateur de particules, de comprendre comment il fonctionne et à quoi il sert, en moins de 6 minutes

  • Modifications ciblées du génome des animaux d’élevage : Pourquoi ?
    08 – 09 octobre

    Des nouvelles nucléases permettent de modifier le génome de nombreuses espèces de façon ciblée ; à un endroit précis et défini dudit génome. Concernant les animaux de rente, les applications envisagées peuvent se classer dans trois grandes perspectives: (i) les projets à visée de recherche fondamentale, lorsque l’espèce murine ne peut pas être utilisée (cornage, saisonnalité, à titre d’exemples) ; (ii) les projets à visée biomédicale pour créer des animaux modèles de pathologies humaines quand le modèle murin n’est pas adéquat ; et (iii) les projets à visée agronomique pour apporter un caractère favorable, décrit dans une autre espèce ou race, à une race ou une espèce ne possédant pas ce caractère.

  • Le cerveau cuisinier
    08 octobre

    Nous sommes soumis à tant de conseils et d’injonctions que nous oublions les bases physiologiques de l’alimentation. Comment le cerveau dialogue-t-il avec l’organisme pour réguler la prise alimentaire ? Quels sont les impacts du développement récent de l’industrie agro-alimentaire sur ces mécanismes biologiques issus de plusieurs millions d’années d’évolution ?

  • Voyage au sein du chloroplaste et de ses ARNs
    08 – 09 octobre

    La photosynthèse … Voilà de quoi dépend la quasi-totalité de la vie sur Terre ! Chez les plantes, ce processus biologique s’effectue au sein d’un compartiment de la cellule que l’on appelle le chloroplaste. Ce dernier contient sa propre information génétique. Pour décrypter cette information, un intermédiaire est indispensable, l’ARN. Pourtant, les étapes de maturation de l’ARN sont complexes et restent encore un mystère.

  • Les sols, des ressources à protéger
    08 octobre

    Les sols sont des ressources qui fournissent à l’Homme un certain nombre de services écosystémiques. Pourtant, ils sont menacés. Le public sera sensibilité aux jeux du maintien des sols en bonne santé.

  • R&D d’EDF : La décarbonation pour le climat
    08 – 09 octobre

    La décarbonation des usages, de l’industrie, des transports et bien d’autres, est un enjeu majeur pour la lutte contre le changement climatique. Découvrez les idées des chercheurs de la R&D d’EDF et les innovations qui en découlent !

  • R&D d’EDF : La consommation électrique et le climat
    08 – 09 octobre

    La consommation électrique est liée à de nombreux facteurs tels que la région, la saison, le jour de la semaine, la température, la nébulosité, et bien d’autres facteurs… Si le climat change, quel impact sur la prévision électrique ?

  • Valorisation de co-produits végétaux pour stabiliser des émulsions clean-label
    08 octobre

    La transformation des fruits, légumes et céréales génèrent des co-produits allant des feuilles, tiges, peaux, pépins ou résidus de pressage, distillation, meunerie… autant de matières contenant encore bien des composés d’intérêt ! Découvrons comment utiliser des poudres de co-produits végétaux comme agents stabilisant d’émulsions plus durables pour une économie plus circulaire.

  • Des plantes qui rayonnent !
    09 octobre

    Visualisation de la capacité de rayonnement des plantes, lien avec la photosynthèse et explication des intérêts pour la recherche. Activité 1 : extraction et visualisation des pigments de la feuille. Activité 2 : suivi de la photosynthèse des plantes via la fluorescence au niveau de la feuille. Activité 3 : explication des implications avec l’imagerie spatiale et la modélisation.

  • On a toujours besoin d’un plus petit que soi !
    09 octobre

    Nous allons parler de bactéries, en particulier quand elles aident des plantes ou des insectes à se développer.

  • Pince Optique pour la biologie et la médecine
    09 octobre

    Avec un laser et un objectif de microscope, on peut réaliser une pince optique comme l’a montré le prix Nobel de Physique 2018 Arthur Ashkin. Au Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique, nous utilisons une pince optique associée à de la fluorescence pour étudier les propriétés mécaniques de la matière vivante, comme la rigidité de caillots sanguins ou la migration de cellules cancéreuses.
     

  • La science des villes
    09 octobre

    Les défis dus à l’urbanisation rapide du monde vont d’une dépendance croissante à l’énergie à la pollution atmosphérique, aux inégalités socio-spatiales et aux problèmes environnementaux et de durabilité. La modélisation de la structure et de l’évolution des villes est donc essentielle car les décideurs politiques ont besoin de théories solides et de nouveaux paradigmes pour atténuer ces problèmes. Heureusement, la multiplication des données disponibles sur les systèmes urbains ouvre la possibilité de construire une «science des villes » quantitative, avec pour but d’identifier et de modéliser les phénomènes essentiels.

  • La contribution des sucres des plantes dans notre quotidien : Pour nous nourrir, nous vêtir, nous loger et nous chauffer
    09 octobre

    Les sucres produits par les végétaux sont valorisés par l’homme pour se vêtir, se loger, se chauffer et se nourrir. Ils sont également essentiels au développement et à la croissance des plantes et à leur adaptation aux changements climatiques. Dans cette conférence, on vous expliquera comment les sucres sont produits et utilisés par les plantes, puis, à partir d’exemples concrets, on reviendra sur l’utilisation quotidienne des sucres végétaux par l’homme.

  • We would love to say thanks to the writer of this write-up for this awesome material

    La Fête de la Science 2022 à l’Université Paris Saclay

    We have our social media profiles here as well as other related pages herehttps://www.ai-magazine.com/related-pages/