71% des Directeurs Administratif et Financier (DAF) considrent jouer un rle central dans la russite de la transformation digitale de leur entreprise | Zone bourse

Les chiffres clés à retenir :

• 89% des DAF interrogés estiment qu’ils contribuent à la performance de leur entreprise ;

• 81% considèrent que leur charge de travail est trop importante ;

• 54% ressentent un fort niveau de stress dans leur travail ;

• 85% assurent que les solutions d’automatisation rendues possibles par l’innovation technologique pourraient leur libérer du temps pour effectuer des tâches à valeur ajoutée et 78% pour améliorer leur employabilité ;

• 89% insistent sur la nécessité d’une formation à la prise en main de ces solutions d’automatisation pour en tirer pleinement parti.

LYON, le 24 octobre 2022 — Eskerplateforme cloud mondiale qui valorise les métiers de la finance et du service client en automatisant les cycles de gestion, a mandaté OpinionWay pour prendre le pouls des directions financières et en administratives France. Comment perçoivent-ils leur rôle à la fois dans le développement du chiffre d’affaires de leur entreprise et dans la conduite de sa transformation digitale ? Quel est leur regard sur le rôle que doit jouer la technologie dans l’exercice de leurs tâches quotidiennes ? Cette vaste enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 334 directeurs ou responsables des affaires financières d’entreprises de 50 salariés et plus.

En première ligne de la transformation digitale de l’entreprise, le DAF a eu un rôle reconnu comme central pendant la crise.

Si 71% des DAF considèrent qu’ils jouent un rôle incontournable dans la transformation digitale de leur entreprise, un tiers (33%) perçoivent leur fonction comme “essentielle”. Ce chiffre s’élève à 47% dans les grandes entreprises.

Cette redéfinition de leur mission dans le cadre de la nécessaire transformation des entreprises s’est traduite pour 52% d’entre eux par le sentiment d’avoir développé et acquis de nouvelles compétences. Ce constat est largement partagé dans les grandes entreprises (57%) et plus particulièrement dans le secteur des services (62%).

Aujourd’hui, 91% des DAF déclarent que leur travail est reconnu et valorisé par leurs dirigeants et 87% par les salariés de l’entreprise. Pour 89% d’entre eux, ils considèrent qu’ils contribuent fortement à la performance de l’entreprise et pour 81% que leur rôle est central en situation de crise.

Le prix à payer : une charge de travail de plus en plus importante et un fort niveau de stress

Ce rôle essentiel s’accompagne néanmoins de contreparties négatives en matière de conditions de travail : un DAF sur deux (54%) éprouve du stress au travail. Ce chiffre s’élève même à 58% dans le secteur des services et à 63% dans les grandes entreprises.

De manière plus globale, cette situation de stress s’explique pour 81% des DAF interrogés par une charge de travail trop importante. Ce ressenti est amplifié par le sentiment largement répandu de devoir réaliser au quotidien des tâches chronophages (50%), répétitives (45%) et à faible valeur ajoutée (34%).

41% des DAF considèrent que l’automatisation rendue possible par l’innovation technologique représente une opportunité pour leur fonction…

Dans ce contexte, loin d’être un motif de crainte, l’automatisation est perçue comme une opportunité pour leur fonction. C’est en particulier le cas dans le secteur industriel (49%) et dans les grandes entreprises (48%).

A ce titre, 85% assurent que les solutions d’automatisation pourraient leur libérer du temps pour effectuer des tâches à valeur ajoutée, 78% pour améliorer leur employabilité grâce à la formation, 76% pour réduire le risque d’erreur humaine et pour mieux gérer l’écosystème de leur entreprise. Ils perçoivent aussi ses bénéfices en matière de RH : pour 59% ce gain de temps leur permettrait de se consacrer davantage à la fidélisation (59%) et au recrutement des talents (51%).

… seulement si cette transformation est assortie d’un accompagnement au changement

41% des DAF identifient l’accompagnement comme la condition sine qua non de l’appropriation de ces solutions technologiques. Ce besoin couvre toutes les étapes de leur déploiement. Il suppose la mise en place de groupes de travail afin d’identifier les besoins des salariés (88%), puis la diffusion aux salariés d’explications claires des bénéfices (87%), et enfin par la mise en place de formation (89%).

Pour aller plus loin : étude complète disponible sur demande et infographie disponible ICI.

Méthodologie

L’étude « L’évolution de la fonction finance en entreprise » réalisée pour Esker, est destinée à comprendre et analyser la perception de la fonction finance par les responsables et directeurs de directions administratives et financières. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 334 directeurs ou responsables des affaires financières d’entreprises de 50 salariés et plus, représentatif des entreprises de cette taille. L’échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI lors d’interviews réalisées du 18 juillet au 5 août 2022.

À propos d’Esker

Leader mondial des solutions d’automatisation des cycles de gestion Procure-to-Pay et Order-to-Cash, Esker valorise les départements financiers et services clients des entreprises et renforce la coopération interentreprises.

La plateforme cloud Esker permet d’animer un écosystème vertueux avec ses clients et fournisseurs. Intégrant des technologies d’Intelligence Artificielle (IA), les solutions d’Esker permettent de gagner en productivité et d’améliorer la visibilité sur son activité, tout en renforçant la collaboration avec ses clients, ses fournisseurs et ses collaborateurs.

ETI française dont le siège social se situe à Lyon, Esker est présente en Europe, en Amérique du Nord, en Asie/Pacifique et en Amérique du Sud. Cotée sur Euronext Growth à Paris (Code ISIN FR0000035818), l’entreprise a réalisé 133,6 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021, dont 2 tiers à l’international.

71 des Directeurs Administratif et Financier DAF considerent jouer un

We wish to thank the author of this short article for this awesome content

71% des Directeurs Administratif et Financier (DAF) considrent jouer un rle central dans la russite de la transformation digitale de leur entreprise | Zone bourse

Our social media profiles here as well as other pages on related topics here.https://www.ai-magazine.com/related-pages/