Samsung, SK Hynix seront pargns par la rpression des puces en Chine par les tats-Unis – sources

L’administration Biden prvoit d’pargner SK Hynix et Samsung du poids des nouvelles restrictions imposes aux fabricants de puces mmoire en Chine, qui visent contrecarrer les ambitions technologiques de Pkin et bloquer ses avances militaires, selon des sources.

Le dpartement du commerce, qui prvoit de publier cette semaine de nouvelles restrictions sur les exportations de technologies vers la Chine, refusera probablement les demandes des fournisseurs amricains d’envoyer des quipements des entreprises chinoises comme Yangtze Memory Technologies Co Ltd (YMTC) et ChangXin Memory Technologies, Inc (CXMT) si elles fabriquent des puces DRAM ou de mmoire flash avances, ont dclar les sources.

Toutefois, les demandes de licence pour vendre des quipements aux entreprises trangres fabriquant des puces mmoire avances en Chine seront examines au cas par cas, ont indiqu les sources, ce qui pourrait leur permettre de recevoir les quipements.

“Le but n’est pas de nuire aux entreprises non indignes”, a dclar l’une des personnes informes sur la question.

La Maison Blanche et le ministre du Commerce ont refus de commenter. SK Hynix Inc, Samsung Electronics Co Ltd, YMTC et CXMT n’ont pas rpondu aux demandes de commentaires.

L’ambassade de Chine Washington a qualifi jeudi les rgles attendues d'”hgmonie sci-tech”. Elle a accus les tats-Unis d’utiliser leurs “prouesses technologiques … pour entraver et supprimer le dveloppement des marchs mergents et des pays en dveloppement”.

Cette dcision pourrait apaiser les pires craintes des fabricants de puces mmoire sud-corens, qui craignaient que les tats-Unis n’entravent leurs activits de fabrication en Chine dans leur effort pour contrecarrer l’essor de la Chine, paralyser YMTC et protger les fabricants de puces mmoire amricains vulnrables.

Cependant, ils s’inquitent toujours du fait que la norme d’examen au cas par cas est loin d’tre un feu vert explicite pour l’expdition d’quipements amricains vers leurs installations chinoises et pourrait entraner des querelles avec les rgulateurs sur les expditions approuver.

Les dtails de certaines des nouvelles rglementations auxquelles sont confronts les fabricants de puces mmoire bass en Chine n’ont pas t rapports prcdemment.

Les nouvelles restrictions visent les producteurs bass en Chine de puces DRAM, qui retiennent les informations des applications pendant l’utilisation du systme, et de puces NAND, qui sont utilises pour le stockage de donnes et de fichiers.

Les fournisseurs amricains cherchant expdier des quipements aux entreprises de semi-conducteurs bases en Chine n’auront pas demander une licence au Dpartement du commerce s’ils vendent des entreprises produisant des puces DRAM au-dessus du nud de 18 nanomtres, des puces NAND Flash en dessous de 128 couches ou des puces logiques au-dessus de 14 nanomtres, ont indiqu les sources.

Toutefois, les entreprises amricaines qui vendent des technologies sophistiques des fabricants de puces chinois indignes produisant des puces DRAM 18 nanomtres ou moins, des puces NAND Flash 128 couches ou plus, ou des puces logiques 14 nanomtres ou moins, devront demander une licence qui sera examine selon la norme svre de la “prsomption de refus”.

Les fournisseurs amricains cherchant vendre des quipements des entreprises d’origine non chinoise oprant en Chine et produisant ces mmes types de puces seraient galement soumis une obligation de licence, mais les demandes seraient examines au cas par cas, ont ajout les sources.

Si elles sont publies comme prvu, ces rgles constitueraient la premire tentative des tats-Unis, par le biais des contrles l’exportation, de cibler la production chinoise de puces mmoire sans applications militaires spcialises, ce qui reprsente une vision plus large de la scurit nationale amricaine, selon les experts en contrle des exportations.

Ils frapperaient galement YMTC, une puissance montante dans la fabrication de puces NAND fonde en 2016. Son expansion et ses offres bas prix reprsentent “une menace directe” pour les socits amricaines Micron Technology Inc et Western Digital Corp, a dclar la Maison Blanche dans un rapport datant de juin 2021.

YMTC fait dj l’objet d’une enqute du dpartement du Commerce, qui cherche savoir si elle a viol les contrles amricains l’exportation en vendant des puces la socit de tlcommunications chinoise Huawei Technologies Co Ltd. Ses puces sont values par Apple Inc. pour tre intgres dans certains de ses iPhones en Chine, une proccupation majeure pour les parlementaires amricains et l’administration Biden.

Les rgles pourraient galement nuire CXMT, une entreprise chinoise soutenue par l’tat qui s’efforce d’entrer sur le march des DRAM.

LAM Research Corp, Applied Materials Inc et KLA Corp, principaux fournisseurs amricains d’quipements pour la fabrication de puces, sont susceptibles d’tre touchs par les restrictions. LAM et Applied Materials n’ont pas rpondu aux demandes de commentaires. KLA a refus de commenter.

L’entreprise sud-corenne Samsung possde une installation de production de puces de mmoire NAND Flash dans la province chinoise de Shaanxi. Le rival sud-coren SK Hynix a achet l’activit de fabrication de puces de mmoire flash NAND d’Intel Corp Dalian et produit des puces DRAM dans une autre installation base en Chine.

Selon Walt Coon, de la socit de conseil Yole Intelligence, 25 % de la production de plaquettes NAND de SK Hynix et 38 % de celle de Samsung sont bass en Chine, et environ 50 % de la production de DRAM de SK Hynix se fait en Chine.

Reuters a d’abord rapport que les tats-Unis envisageaient de limiter les expditions d’quipements amricains de fabrication de puces aux fabricants de puces mmoire en Chine, y compris YMTC, dans le cadre d’une tentative visant stopper les avances du secteur chinois des semi-conducteurs et protger les entreprises amricaines.

Reuters a galement rapport le mois dernier que l’administration Biden prvoyait en octobre d’largir les restrictions sur les expditions amricaines vers la Chine de semi-conducteurs utiliss pour l’intelligence artificielle et d’outils de fabrication de puces. (Reportage d’Alexandra Alper et Karen Freifeld ; dition de Chris Sanders et Richard Chang)

We want to give thanks to the writer of this short article for this incredible material

Samsung, SK Hynix seront pargns par la rpression des puces en Chine par les tats-Unis – sources

You can find our social media profiles as well as other pages that are related to them.https://www.ai-magazine.com/related-pages/