L’Ukraine a commenc utiliser la reconnaissance faciale de Clearview AI, pour scanner les visages des Russes dcds, puis contacte les mres

Les autorits ukrainiennes ont effectu plus de 8 600 recherches par reconnaissance faciale sur des soldats russes morts ou capturs au cours des 50 jours qui ont suivi le dbut de l’invasion de Moscou, utilisant les scans pour identifier les corps et contacter des centaines de leurs familles dans ce qui pourrait tre l’une des applications les plus macabres de cette technologie ce jour. Certains responsables ukrainiens vont jusqu dire que l’utilisation Clearview AI, un logiciel de reconnaissance faciale, pourrait aider mettre fin cette guerre brutale.

L’arme informatique du pays, une force bnvole de hackers et de militants qui reoit ses instructions du gouvernement ukrainien, affirme avoir utilis ces identifications pour informer les familles de la mort de 582 Russes, notamment en leur envoyant des photos des cadavres abandonns. Les Ukrainiens dfendent l’utilisation du logiciel de scan du visage de la socit technologique amricaine Clearview AI comme un moyen brutal mais efficace de susciter la dissidence en Russie, de dcourager les autres combattants et de provoquer la fin d’une guerre dvastatrice.

LUkraine scanne les visages des Russes morts puis contacte les

Mais certains analystes militaires et technologiques craignent que cette stratgie ne se retourne contre eux, en attisant la colre d’une campagne de choc dirige contre des mres qui se trouvent peut-tre des milliers de kilomtres des conducteurs de la machine de guerre du Kremlin. Selon Stephanie Hare, chercheuse en surveillance Londres, la solidarit de l’Occident avec l’Ukraine rend tentant le soutien d’un acte aussi radical, conu pour tirer parti du chagrin familial. Mais contacter les parents des soldats, dit-elle, est une guerre psychologique classique et pourrait tablir une nouvelle norme dangereuse pour les conflits futurs.

Si c’tait des soldats russes qui faisaient cela avec des mres ukrainiennes, nous pourrions dire : “Oh, mon Dieu, c’est barbare”, a-t-elle ajout. Et cela fonctionne-t-il vraiment ? Ou est-ce que a leur fait dire : regardez ces Ukrainiens sans foi ni loi, cruels, qui font a nos garons’ ? Le directeur gnral de Clearview AI, Hoan Ton-That, aurait dclar que plus de 340 fonctionnaires de cinq agences gouvernementales ukrainiennes peuvent dsormais utiliser son outil pour effectuer des recherches par reconnaissance faciale quand ils le souhaitent, gratuitement.

Les employs de Clearview organisent dsormais des formations hebdomadaires, parfois quotidiennes, par le biais de Zoom, avec de nouveaux fonctionnaires de police et militaires dsireux d’obtenir un accs. Ton-That a racont plusieurs moments d’merveillement lorsque les Ukrainiens ont constat la quantit de donnes y compris des photos de famille, des messages sur les rseaux sociaux et des dtails sur les relations qu’ils pouvaient recueillir partir d’un seul scande cadavre.

Certains d’entre eux utilisent l’application mobile de Clearview pour scanner des visages sur le champ de bataille, a-t-il ajout. D’autres se sont connects pour s’entraner alors qu’ils taient posts un poste de contrle ou en patrouille, le ciel nocturne tant visible derrire leur visage. Ils sont si enthousiastes, a dclar le Ltn Ton-That. Leur nergie est vraiment leve. Ils disent qu’ils vont gagner, chaque appel.

Des pirates informatiques ont cr un outil en ligne qui permet aux utilisateurs d’envoyer des messages automatiques des numros de tlphone russes choisis au hasard, avec des informations sur la guerre en Ukraine. Cr par le groupe de pirates connu sous le nom de Squad303, l’outil, hberg sur le domaine 1920.in charge un message pr-crit dans l’application SMS native d’un utilisateur qui tente d’informer les Russes sur le conflit en cours.

Selon Ton-That, la socit Clearview a propos ses services pour la premire fois le mois dernier au ministre ukrainien de la Dfense aprs avoir vu la propagande russe affirmant que les soldats capturs l-bas taient des acteurs ou des fraudeurs. Le systme avait principalement t utilis par des policiers et des enquteurs fdraux aux tats-Unis pour voir si la photo d’un suspect ou d’un tmoin correspondait d’autres dans leur base de donnes de 20 milliards d’images tires des mdias sociaux et de l’Internet public. Mais environ 10 % de la base de donnes provient du plus grand rseau social russe, VKontakte, connu sous le nom de VK, ce qui en fait un outil potentiellement utile pour les scans de champs de bataille, a dclar Ton-That.

Clearview a partag des courriels de trois agences ukrainiennes : la police nationale, le ministre de la Dfense et une troisime agence qui a demand la socit de rester confidentielle, confirmant que le logiciel tait utilis. Les responsables de ces agences et de l’arme informatique ont refus de faire d’autres commentaires ou n’ont pas rpondu aux demandes de commentaires. Clearview a refus d’identifier deux autres agences ukrainiennes qui, selon elle, utilisent actuellement son logiciel.

Dans des courriels que Clearview a partags, un reprsentant du ministre de la Dfense a dclar avoir test Clearview en scannant des photos de visages de soldats morts et avoir t agrablement surpris lorsque l’outil a renvoy des liens vers les comptes VK et Instagram des Russes.

Avec l’encouragement de l’arme, d’autres agences ont galement test la technologie, a dclar Ton-That. Un responsable de la police nationale a dclar dans des courriels partags avec le Post que l’agence a scann le visage d’un corps non identifi trouv Kharkiv avec la tte enfonce et a t dirige vers le profil VK d’un homme de 32 ans qui avait t photographi avec des partisans de la Rpublique populaire de Kharkiv, un groupe sparatiste.

Selon Ton-That, les agences ukrainiennes ont utilis l’application pour confirmer l’identit des personnes aux points de contrle militaires et pour vrifier si un Ukrainien est un ventuel infiltr ou saboteur russe. Il a fait valoir que le systme pourrait dissuader les soldats russes de commettre des crimes de guerre, de peur d’tre identifis, et a ajout que les Ukrainiens envisageaient d’utiliser cet outil pour vrifier l’identit des rfugis ukrainiens et de leurs htes lorsqu’ils fuient pour se mettre en scurit.

Mais la stratgie des responsables consistant informer les familles de la mort de leurs proches a suscit des inquitudes, car elle pourrait mettre en colre les Russes qu’ils espraient persuader. Un expert en scurit nationale a dclar que d’autres actions ukrainiennes comme la tenue de confrences de presse avec des soldats russes capturs et la diffusion sur les rseaux sociaux de photos et de vidos montrant des prisonniers de guerre ont t perues en Russie non pas comme une exposition bienvenue la vrit, mais comme une humiliation par l’ennemi. La campagne en ligne sanglante que l’Ukraine espre voir semer la dissidence anti-Poutine pourrait galement violer la Convention de Genve.

Une vido que l’arme informatique a publie sur Telegram ce mois-ci montre des bribes de ce que le groupe qualifie de conversations avec des proches de soldats russes. Dans une conversation, une personne qui l’on a envoy des photos du visage ensanglant d’un soldat russe aurait rpondu : C’est du photoshop !!! CE N’EST PAS POSSIBLE . L’expditeur a rpondu, selon la squence : C’est ce qui arrive quand on envoie des gens la guerre. Dans le clip, la recherche du visage d’un cadavre rvle le profil VK d’un homme photographi debout sur une plage. Le profil de l’homme, qui reste en ligne, montre qu’il suivait des groupes en ligne consacrs l’arme russe ainsi qu’au fitness, la pche et au barbecue.

En plus de scanner les cadavres, l’Ukraine utilise galement la reconnaissance faciale pour identifier les soldats russes films en train de piller les maisons et les magasins ukrainiens, a dclar un fonctionnaire du ministre ukrainien de la transformation numrique. Clearview suscite une controverse internationale depuis des annes en raison de la manire dont elle recueille les photos pour sa base de donnes, rcoltant des quantits massives de photos auprs des socits de rseaux sociaux et d’autres sites Internet sans le consentement des propritaires.

L’entreprise a d faire face des enqutes gouvernementales, des procs en cours et des demandes de pays de supprimer les donnes de leurs citoyens. Des membres du Congrs ont propos de bloquer l’octroi de fonds fdraux Clearview, au motif que ses images ont t obtenues de manire illgitime. Dans une prsentation aux investisseurs, la socit a dclar vouloir lever 50 millions de dollars pour tendre ses offres aux clients de l’industrie prive et renforcer ses pouvoirs de collecte de donnes afin que presque tout le monde puisse tre identifi .

L’utilisation agressive des recherches Clearview par l’Ukraine a pouss l’entreprise prive en premire ligne d’un conflit diplomatiquement tendu, dans lequel mme le gouvernement amricain s’est engag avec prudence, de peur de dclencher une guerre mondiale. Hare, le chercheur, a dclar que la socit semblait dsireuse d’utiliser son travail en Ukraine comme un moyen de se faire connatre auprs des clients gouvernementaux du monde entier et de tirer profit de la tragdie .

Et vous ?

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Que pensez-vous de ces mthodes des autorits ukrainiennes ? Efficaces ou contre-productives ?

Voir aussi :

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une L’Ukraine fait pression pour dbrancher la Russie d’Internet, les experts estiment que cela pourrait tre un dsastre



GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une L’Ukraine fait pression pour dbrancher la Russie d’Internet, les experts estiment que cela pourrait tre un dsastre

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Que s’est-il pass aprs l’arrive du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ? Les drones ukrainiens utiliseraient Starlink pour pilonner les chars russes

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une L’Ukraine affirme que son “arme informatique” a mis hors service des sites Web cls de la Russie, ce qui montre que la ligne de front cyberntique entre les deux pays s’intensifie

We wish to say thanks to the writer of this short article for this incredible material

L’Ukraine a commenc utiliser la reconnaissance faciale de Clearview AI, pour scanner les visages des Russes dcds, puis contacte les mres

We have our social media pages here and other related pages herehttps://www.ai-magazine.com/related-pages/