Google licencie un autre chercheur en IA qui aurait contest les conclusions de l’entreprise, ce licenciement fait suite celui de deux minents chercheurs en IA

Google a licenci Satrajit Chatterjee, un membre de son quipe “Brain”, un projet de recherche sur l’apprentissage profond, aprs qu’il a remis en question la validit d’un article de recherche de l’entreprise. Lui et son quipe auraient contest un document de recherche publi en 2020 par Google sur l’utilisation de l’intelligence artificielle pour fabriquer des puces informatiques. L’article, publi dans la revue scientifique Nature, affirme que “les ordinateurs peuvent concevoir certains composants de puces plus rapidement et plus efficacement que les humains”.

Google s’enlise davantage dans le scandale sur l’thique dans le domaine de la recherche en intelligence artificielle (IA) qui secoue l’entreprise depuis plus d’un an. Elle est de nouveau critique par le monde scientifique pour avoir licenci le chercheur en IA Satrajit Chatterjee, aprs le licenciement de Timnit Gebru en dcembre 2020 et celui de Margaret Mitchell en fvrier 2021. Alors, comment est-ce arriv ? En effet, Google a publi en 2020 une tude selon laquelle l’IA pourrait tre plus efficiente que les humains dans la fabrication de puces. Cela pourrait en effet faire entrer la conception de puces dans une nouvelle re.

L’tude de Google prsentait une mthode permettant l’IA de gnrer automatiquement des parties d’une puce informatique plus efficacement que les humains. Mais Satrajit Chatterjee aurait mis rcemment des rserves sur cette affirmation et d’autres conclusions de l’tude. Selon des sources ayant connaissance du sujet, Chatterjee aurait t autoris collaborer un article contestant ces affirmations aprs que lui-mme et d’autres auteurs ont exprim des rserves. Celles-ci estiment que Chatterjee, 43 ans, aurait fait part de ses contre-arguments dans un courriel interne, et se serait galement demand si la technologie avait t entirement teste.

Google licencie un autre chercheur en IA qui aurait conteste

Cependant, Chatterjee a t licenci aprs qu’un comit de rsolutions ait rejet l’article et que l’quipe ait espr porter la question devant le PDG Sundar Pichai et le conseil d’administration d’Alphabet. Google n’a pas expliqu en dtail pourquoi elle a licenci Chatterjee, mais a dclar qu’il avait t “licenci avec motif”. La socit a galement maintenu que l’article original dans Nature avait t “minutieusement vrifi” et examin par des pairs. Nous avons examin en dtail l’article original de Nature et nous nous en tenons aux rsultats valus par les pairs , a dclar Zoubin Ghahramani, vice-prsident de Google Research.

Ghahramani a galement dclar que l’tude de Chatterjee contestant les affirmations “ne rpondait pas aux normes de Google”. Nous avons galement examin rigoureusement les revendications techniques d’une soumission ultrieure, et elle ne rpondait pas nos normes de publication , a-t-il ajout. Par contre, l’quipe de Chatterjee a fait valoir que Google avait enfreint ses propres principes en matire d’IA en rejetant l’article. Quant aux critiques, ils estiment que : que la science tienne la route ou non, cette sortie souligne l’affrontement permanent entre la direction de Google et les quipes d’IA qui pilotent nombre de ses projets .

En effet, ce n’est pas la premire fois que Google licencie un chercheur en IA, et le licenciement de Chatterjee ne fait que raviver les tensions sur la libert acadmique et la diversit apparues au sein de l’entreprise depuis 2020. Le grand public a t inform de la situation lorsque Google a licenci l’thicienne de l’IA Timnit Gebru en 2020 la suite d’un diffrend concernant un article, et que deux autres personnes ont suivi. L’affaire s’est aggrave lorsque le gant de l’internet a licenci Margaret Mitchell au dbut de 2021. Comme motif de licenciement, Google avait affirm que Mitchell avait viol ses politiques de confidentialit des donnes.

Mais Mitchell avait critiqu publiquement les dirigeants et la dcision de licencier Gebru. Ces licenciements ont conduit des ingnieurs chevronns quitter l’entreprise et exiger des rformes, sans compter les protestations l’chelle de l’entreprise concernant les contrats militaires. Google a enqut sur le licenciement de Gebru et a promis des changements, mais le licenciement de Chatterjee pourrait ne pas apaiser les tensions. Notons galement qu’Alex Hanna, chercheur en IA thique chez Google, a publi une lettre de dmission au dbut de l’anne, dcrivant un “problme de blancheur” au sein de Google et d’autres entreprises technologiques.

Hanna a suivi l’ingnieur logiciel Dylan Baker qui a rejoint le Distributed Artificial Intelligence Research Institute de Gebru, lanc la fin de l’anne dernire. Par ailleurs, d’autres critiques estiment que la tension entre certains chercheurs en IA et Google pourrait galement s’expliquer par le fait que “Google est trs fier de ses recherches sur l’IA”. Le gant de la recherche en ligne a fait de sa recherche sur l’IA un lment central de la rputation de l’entreprise en matire d’innovation. Pichai a dclar que l’IA sera plus importante que l’lectricit ou le feu. Et Google a dj intgr des modles d’IA dans son produit de recherche principal afin d’offrir aux utilisateurs de meilleurs rsultats.

Google tient vanter les mrites d’algorithmes capables de surpasser les humains dans des domaines tels que la conception de puces et la dtection du cancer, et ses tlphones phares Pixel 6 sont construits autour d’un processeur personnalis ax sur l’IA. Toute faille pourrait considrablement entraver les activits de Google, sans parler de ternir sa rputation de leader dans le dveloppement de l’IA.

Source : Article de recherche de Google (PDF)

Et vous ?

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Quel est votre avis sur le sujet ?

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Que pensez-vous de ce nouveau licenciement au sein de l’quipe IA de Google ?

Voir aussi

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une La deuxime responsable de l’quipe de recherche en IA thique de Google a t licencie, au milieu des protestations du personnel par rapport au licenciement de Timnit Gebru en dcembre

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Le chef de Google, Sundar Pichai, s’excuse pour le licenciement d’une chercheuse en thique de l’IA, et s’engage enquter sur son dpart de l’entreprise

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Plus de 1000 employs de Google signent une lettre pour demander des comptes l’entreprise, au sujet du licenciement subit de leur collgue Timnit Gebru, une chercheuse de haut niveau en IA

We want to say thanks to the author of this write-up for this remarkable web content

Google licencie un autre chercheur en IA qui aurait contest les conclusions de l’entreprise, ce licenciement fait suite celui de deux minents chercheurs en IA

Explore our social media accounts along with other pages related to themhttps://www.ai-magazine.com/related-pages/