onepoint imagine le futur avec le lancement de son institut

onepoint a dévoilé les contours de son institut éponyme. Avec l’Institut onepoint, l’entreprise entend créer les innovations de demain en collaboration avec de nombreuses institutions publiques et privées, à l’image de l’ESSEC, Télécom Paris ou le CEA.

 

onepoint est une entreprise spécialisée dans l’accompagnement technologique et stratégique des entreprises. Cette institution, que l’on peut qualifier d’ESN (entreprise des services du numérique), accompagne chaque année de grands acteurs du privé et du public. Elle a collaboré avec de grands noms, comme le groupe de cinémas Pathé-Gaumont.

En 20 ans d’existence, l’entreprise fondée et présidée par David Layani a été à l’initiative de nombreux projets et innovations. Désormais, l’ambition de onepoint est d’accélérer la recherche et développement (R&D) en fédérant toutes les activités autour d’un pôle transverse : l’Institut onepoint.

Lire aussi : IE University lance un centre de recherche sur le métavers

 

Institut onepoint : la recherche au cœur de l’innovation

Muriel Touaty, Partner Innovation & Éducation, est arrivée chez onepoint il y a deux ans. Elle est à l’initiative de ce projet d’institut. Pour elle, la recherche est un élément crucial de l’innovation. « Afin de déterminer sa position dans un monde en perpétuelle mutation, un monde ne peut pas faire l’économie de sa recherche », explique-t-elle. L’objectif de l’Institut onepoint ? Associer acteurs publics et privés pour participer à la construction de ce nouveau monde. L’Institut onepoint se place comme un « architecte des grandes transformations » grâce au développement de solutions technologiques et de brevets intellectuels qui permettent « un passage serein du laboratoire au marché ».

Au sein de cet institut, les ingénieurs côtoient des anthropologues, des ethnologues, des sociologues ou encore des designers. Cette entité travaille avec des chercheurs qui ont également un positionnement d’entrepreneurs et accompagnent, au quotidien, les consultants de onepoint. Cependant, l’Institut onepoint est également au cœur de la création de laboratoires et innovations communes avec d’autres établissements. « Notre atout, c’est notre capacité à comprendre le monde public et le privé. Nous accompagnons ministères, écoles, collectivités, universités… », précise Muriel Touaty.

Lire aussi : Innovations pédagogiques : Comment NEOMA réinvente la salle de classe

 

L’Institut onepoint comme interface entre entreprises, institutions publiques et Grandes Écoles

Car la vraie force de l’Institut onepoint, c’est sa capacité à travailler avec de nombreux acteurs de toutes tailles et tous statuts. Si le lancement officiel s’est déroulé en septembre 2022, il opère déjà depuis plusieurs mois auprès d’acteurs comme le CEA, l’ESSEC, l’INRIA ou Telecom Paris sur des sujets qui sont au cœur des préoccupations des entreprises et de la société. « Nous nous développons sur de nombreuses thématiques comme les défis climatiques, la data ou même la santé », indique Muriel Touaty.

Ainsi, le fameux METALAB annoncé par l’ESSEC en 2020 est le fruit d’une collaboration entre la deuxième business school de France et l’Institut onepoint. Son ambition ? Travailler sur l’IA et les data sciences sous le prisme de l’éthique et des transformations de l’entreprise. Ce n’est pas la seule école à collaborer avec onepoint qui compte, parmi ses partenaires, des institutions prestigieuses comme ESCP, emlyon, Audencia, l’EDHEC ou encore l’EIFREI.

Avec Telecom Paris, onepoint a créé TALia, un laboratoire décrit comme se plaçant au cœur de l’intelligence artificielle et dont l’ambition est de « redéfinir dans un avenir proche les interactions entre les hommes et les machines. »

Mais l’Institut onepoint, ce sont aussi des collaborations avec des startups, des institutions publiques… L’objectif est de faciliter tout le processus de création d’une innovation, de l’idéation à la mise sur le marché, en passant par le dépôt de brevet.

Lire aussi : Tout savoir sur le METALAB de l’ESSEC

 

Les innovations de l’Institut onepoint

Ces derniers mois, l’Institut onepoint a collaboré avec de nombreux acteurs privés et publics pour réaliser de nombreuses innovations, parmi lesquelles on retrouve Hopspeech. Cette application a une ambition : faciliter la prise en charge, dans les hôpitaux français, de patients non francophones. Conçue avec l’Hôpital Saint-Joseph, cette innovation doit prochainement être déployée auprès d’autres établissements de santé aux quatre coins de l’Hexagone.

Ma Madeleine est une autre invention made in Institut onepoint. Il s’agit d’un kit de design olfactif dont l’objectif est de faciliter la réhabilitation et la rééducation olfactive, une innovation qui a une place toute trouvée pour les malades encore victimes des symptômes du COVID-19. Cette création est d’ailleurs représentative des ambitions de onepoint en matière de recherche transverse puisqu’elle a été conçue en partenariat avec Givaudan, l’Université Côte d’Azur et le CHU de Nice.

Aujourd’hui, onepoint croit beaucoup au pouvoir de la recherche, notamment dans la construction d’un monde meilleur et c’est pourquoi l’entreprise a recruté massivement sur l’année 2022. Au total, près de 1 000 nouveaux collaborateurs ont été ou seront accueillis dans l’enceinte de cette ESN dont l’ambition est de dessiner notre avenir.

We would like to thank the author of this write-up for this awesome material

onepoint imagine le futur avec le lancement de son institut

Take a look at our social media profiles along with other pages related to themhttps://www.ai-magazine.com/related-pages/