Comment l’intelligence artificielle va transformer le monde du travail

RD.COM, GETTY IMAGES

Quand les gens pensent à l’intelligence artificielle (IA), la plupart s’imaginent des robots pouvant satisfaire tous leurs caprices. Bien qu’il y ait de grandes chances pour que de tels robots voient le jour, l’avenir de l’IA révolutionnera aussi la façon dont nous travaillons (dans la vraie vie et dans le monde virtuel, appelé le métavers). En fait, l’IA est déjà présente dans votre lieu de travail: vous l’utilisez en consultant Google Maps pour trouver la route pour vous rendre à une réunion à l’extérieur du bureau (peut-être en voiture à conduite autonome?) ou en utilisant le correcteur d’orthographe dans un rapport.

L’état actuel de l’IA et son avenir vont toutefois bien au-delà de la simplification des tâches courantes. L’intelligence artificielle ou les ordinateurs qui sont conçus pour «penser» comme des humains peuvent nous permettre d’être en meilleure santé, moins stressés et plus heureux grâce aux avancées de la médecine, de la fabrication et plus encore. Mais ça ne vient pas sans inconvénients. Voici donc quel sera l’avenir de l’intelligence artificielle dans le monde du travail ainsi que certains avantages et désavantages dont vous pourriez être témoin au cours de votre vie.

Des exemples de l’intelligence artificielle dans le monde du travail aujourd’hui

L’intelligence artificielle est partout autour de vous. Vous soumettez votre candidature pour un poste? Il y a de bonnes chances pour que l’IA trie les CV avant de se retrouver dans les mains d’un humain. Vous utilisez un assistant vocal dans votre téléphone pour vous aider dans vos tâches professionnelles? Alexa et Siri utilisent tous l’IA pour répondre à vos questions et exécuter des tâches.

Lorsque vous utilisez Google ou un autre moteur de recherche pour vérifier des informations, vous utilisez l’IA. Votre voiture de fonction vous avertit que vous déviez de votre voie lorsque vous commencez à somnoler? Elle utilise aussi l’IA.

Les fabricants utilisent l’intelligence artificielle pour trouver des façons plus simples et plus abordables de produire des articles de meilleure qualité. L’intelligence artificielle peut également revoir l’historique de l’équipement de fabrication afin de déterminer le meilleur moment pour entretenir la machinerie.

Dans l’industrie médicale, l’IA peut obtenir un meilleur taux de réussite que les radiologistes pour détecter des tumeurs. Elle peut aussi diagnostiquer d’autres maladies et déterminer la meilleure manière de procéder aux essais cliniques.

Et même si le Web3 – la prochaine évolution d’Internet – en est à ses débuts, nous pouvons déjà voir comment, une fois combiné avec l’IA, il peut offrir une expérience de travail hors des normes actuelles. Certaines compagnies commencent déjà à tenir des réunions dans le métavers, et des experts s’attendent à ce que cela arrive de plus en plus souvent dans l’avenir.

L’avenir de l’IA dans le monde du travail

L’être humain envisage l’avenir de l’IA avec une grande question en tête: est-ce que les robots vont prendre mon emploi? La plupart des experts s’entendent pour dire que les humains constitueront encore une portion nécessaire de la main-d’œuvre au moins encore pour un bon bout de temps.

«Comme les tâches courantes que nous sommes forcés de faire au nom de la productivité deviennent de plus en plus automatisées grâce à l’intelligence artificielle, nous serons libres de faire ce que nous faisons le mieux et qui nous rend le plus heureux. Par exemple, faire preuve de créativité pour résoudre des problèmes, explique Robb Wilson, un chercheur en intelligence artificielle et auteur du livre Age of Invisible Machines. Ça exigera de faire un changement important dans notre façon de penser sur ce qui a de la valeur dans le monde et comment nous satisfaisons nos besoins de base.»

Même s’il est vrai que certains emplois vont disparaître, explique Robb Wilson, de nouveaux postes spécifiquement en lien avec l’intelligence artificielle vont apparaître. Le plus gros changement se fera peut-être en termes de ce que nous retirons du travail, un changement analogue à la restructuration du travail dans le sillage de la révolution industrielle. Beaucoup d’emplois deviendront plus satisfants en travaillant à l’aide de l’IA, ce qui permettra aux gens de résoudre des problèmes grâce à de nouvelles méthodes excitantes.

«Une très grande part de la culture de l’ère moderne est construite autour de l’idée de travailler 40 heures semaine, et ce, sans se soucier si ces heures passées cloués à un endroit, à un bureau ou à une fonction sont vraiment nécessaires», explique Robb Wilson. Les entreprises de l’avenir finiront peut-être par renoncer à l’idée de la semaine de travail de 40 heures.

«À l’aide de la technologie, nous devrions être capables de vivre dans un monde où l’emploi de chacun apporte une certaine contribution créative à la résolution des nombreux problèmes qui nous entourent, déclare-t-il. Il existe sûrement des façons grâce auxquelles la technologie peut nous aider à créer et à gérer davantage de ressources [comme la nourriture, l’eau, des abris et des médicaments] faisant que la semaine de travail de 40 heures n’aurait plus sa raison d’être. Cette idée pourrait être terrifiante ou libératrice, selon votre vision du monde.»

Quelles industries l’intelligence artificielle va-t-elle transformer?

L’IA a déjà transformé presque toutes les industries, mais ce que l’avenir lui réserve promet de révolutionner encore plus de marchés.

Les soins de santé: À l’aide de l’intelligence artificielle, les médecins seront capables de mieux diagnostiquer les maladies et plus susceptibles de commencer tôt un traitement pouvant sauver la vie d’un patient. Ils pourraient utiliser l’IA pour créer de nouvelles façons de traiter les maladies comme la démence et le cancer ainsi que pour prévoir de futures maladies en combinant l’historique de santé d’un patient et des données génétiques afin de concevoir un programme de soins préventifs.

L’industrie des services: Les futurs robots et machines intelligents pourraient remplacer les représentants du service à la clientèle, les caissiers et même les cuisiniers. Des robots manipulent déjà les paniers à friture et autres appareils de cuisson dans des restaurants de fast-food.

Les forces de l’ordre: Dans un avenir rapproché, la reconnaissance faciale par l’intelligence artificielle dans les caméras de sécurité pourrait aider les policiers à mettre la main au collet de criminels potentiels. Les robots intelligents pourraient même remplacer les agents de police. De tels robots sont déjà utilisés comme agents de sécurité dans certaines entreprises.

La sécurité en ligne: L’intelligence artificielle est déjà en développement pour détecter plus intelligemment la fraude en ligne et protéger les consommateurs. Elle sera capable de mieux détecter les changements dans nos habitudes de dépenses et de crédit que ne le font les alertes (souvent erronées) que nous recevons actuellement.

Les transports: Dites adieu aux chauffeurs de taxis et de Uber! Les voitures du futur se conduiront toutes seules (certaines le font déjà). Nous verrons peut-être aussi l’avènement des trains et des avions autonomes.

Le marketing: L’intelligence artificielle vous cible déjà avec des publicités personnalisées sur les sites de médias sociaux, mais bientôt elle sera même en mesure de créer les pubs que vous voyez ou les articles que vous lisez. Les robots qui écrivent déjà des publicités et des articles sont, de l’avis de développeurs, aussi bons que des rédacteurs humains.

Robot Intelligence ArtificielleANDRIY ONUFRIYENKO/GETTY IMAGES

Les avantages de l’intelligence artificielle dans le monde du travail

L’intelligence artificielle offre beaucoup d’avantages. Mais, un avantage particulièrement intéressant lorsqu’elle est utilisée dans le monde du travail, c’est qu’elle effectue des tâches répétitives courantes que personne ne veut vraiment faire. En simplifiant le travail des humains, l’IA peut les rendre plus productifs tout en fournissant moins d’efforts. Par exemple, elle peut entrer des données dans des tableaux, aider des clients à retourner des achats en ligne ou remplir des formulaires.

«D’un point de vue commercial, l’intelligence artificielle peut faire la différence entre avancer ou reculer dans n’importe quel marché, explique Lou Bachenheimer, Ph.D., directeur de la technologie des Amériques pour SS&C Blue Prism, un chef de file mondial en automatisation. Lorsqu’elle est utilisée avec les technologies appropriées, comme l’automatisation, l’intelligence artificielle est capable d’améliorer considérablement l’expérience client, de s’adapter rapidement aux conditions changeantes du marché, de mettre en œuvre de nouveaux produits et services plus rapidement et plus efficacement, de stimuler la compétitivité et de créer un meilleur environnement de travail pour les employés.»

Et il y a de bons côtés aux effets que l’intelligence artificielle aura sur le marché du travail. En raison du développement de l’IA, de nombreux emplois, comme ceux des services à la clientèle, disparaîtront probablement, mais sa présence accrue dans nos vies pavera la voie à de nouvelles technologies et carrières qui n’existent pas actuellement. Selon le Forum économique mondial, l’intelligence artificielle supplantera 85 millions d’emplois, mais elle en créera 97 millions de nouveaux dans 26 pays d’ici 2025.

Et ces nouveaux emplois seront probablement plus payants que ceux perdus à cause de l’adoption de l’intelligence artificielle. Nous aurons besoin, après tout, de gens pour concevoir, entretenir et travailler avec l’IA. Le seul inconvénient, c’est que ces nouveaux emplois requerront une formation plus pointue. Ça pourrait être plus difficile à réaliser pour certains si on tient compte des coûts liés à des études supérieures, aux handicaps et à d’autres problèmes.

Les désavantages de l’intelligence artificielle dans le monde du travail

Bien que l’avenir de l’IA présente beaucoup de côtés positifs, il existe certains aspects négatifs. Les préjugés de l’IA, l’impact environnemental et le manque d’intelligence émotionnelle des machines constituent tous des défauts du système.

Les préjugés de l’intelligence artificielle

Les êtres humains ont des préjugés, et ils peuvent les transmettre à un programme d’IA. L’intelligence artificielle peut même, par inadvertance, apprendre des préjugés venant d’ensembles de données, ce qui peut être particulièrement nuisible lorsque les entreprises utilisent l’IA pour recruter du personnel. C’est un problème déjà présent.

Un grand nombre d’entreprises utilisent l’IA pour sélectionner des candidats, mais un programme peut potentiellement rejeter les CV allant à l’encontre de ses préjugés. Par exemple, Amazon a dû renoncer à utiliser l’intelligence artificielle pour revoir les candidatures reçues après qu’elle ait développé un préjugé défavorable envers les candidats femmes. Étant donné que la plupart des candidats étaient des hommes, l’IA avait déterminé que les hommes étaient les meilleurs candidats pour le poste.

Les préjugés de l’intelligence artificielle constituent un tel problème que des législateurs ont présenté un projet de loi (l’Algorithmic Accountability Act de 2019) afin que les compagnies soient tenues responsables des systèmes d’intelligence artificielle qu’elles utilisent.

L’impact environnemental

Autre problème concernant l’avenir de l’intelligence artificielle: sa capacité informatique et de traitement peut en décourager l’adoption et nuire à l’environnement. À l’instar des jetons non fongibles (JNF) qui sont néfastes pour l’environnement parce que leur achat et leur transfert utilisent beaucoup de capacité informatique, la formation en IA requiert des ordinateurs puissants. Ces ordinateurs (appelés unités de traitement graphique ou UTG) utilisent d’énormes quantités d’énergie, et ce, parfois pendant des mois. Une formation pour apprendre à une intelligence artificielle à comprendre le langage humain génère 626 155 livres d’émissions de dioxyde de carbone sur une période de trois jours et demi, soit à peu près le même impact environnemental que cinq voitures sur la route.

La plus grande part de l’impact environnemental résulte de l’avancement dans l’apprentissage profond, un type d’apprentissage sur machine qui utilise des réseaux neuronaux artificiels afin d’aider la machine à penser comme un humain. C’est le cerveau derrière les voitures autonomes, par exemple

«Des tonnes d’argent sont versées en ce moment aux développeurs d’intelligence artificielle, un peu comme à l’époque de la ruée vers l’or afin d’établir les avantages du premier arrivé sur le marché», explique Peter Scott. Scott est l’auteur du livre Artificial Intelligence and You et fondateur de l’Institut Next Wave, une organisation internationale d’éducation qui enseigne comment comprendre l’intelligence artificielle et la mettre à profit. «Une grosse part de ce financement est, sans surprise, dirigée simplement à l’augmentation de la taille des modèles d’apprentissage profond, lesquels doublent actuellement tous les 3-4 mois. Par conséquent, on prévoit que ces modèles vont bientôt consommer une portion importante de l’électricité mondiale. Parce que l’apprentissage profond a démontré des résultats extrêmement intéressants, beaucoup s’attendent à ce que tout ce que ça prendra pour obtenir des résultats encore plus performants sera d’augmenter la taille de cet apprentissage.»

Le manque d’intelligence émotionnelle

Les machines sont parfaites pour traiter rapidement et correctement des transactions, mais elles échouent dans de nombreux domaines nécessitant des pensées ou des émotions complexes, indique Lou Bachenheimer. Elles n’ont tout simplement pas l’intelligence émotionnelle des humains.

Prenons l’exemple des agents conversationnels. Dans la plupart des cas, ils n’arrivent pas à offrir une bonne expérience à l’utilisateur parce qu’ils ne sont pas capables d’utiliser l’intelligence émotionnelle afin d’offrir une meilleure expérience client. Ils ont tendance à échouer dans des situations où le côté humain est nécessaire ou que la solution à un problème est complexe et requiert de la créativité.

Les agents conversationnels en santé mentale en sont un bon exemple. Lorsque des reporters de la BBC ont essayé de mesurer leur utilité pour traiter des maladies graves, ils ont découvert que les agents conversationnels ne réussissaient pas à reconnaître les abus sexuels. «Ces composantes [du soutien] évoluent à travers les relations entre êtres humains, écrivent les auteurs d’une étude de 2021 publiée dans la revue médicale SSM Mental Health. L’intelligence artificielle est par nature limitée dans sa capacité à entrer en relation avec un humain à travers sa propre expérience intime.»

En résumé, si les robots du futur pourront prendre la place des humains quand il s’agira d’accomplir des taches dangereuses, ce ne seront probablement pas les thérapeutes vers qui vous vous tournerez si tout va mal.

L’avenir de l’intelligence artificielle

Bien que l’intelligence artificielle ait ses désavantages, rien ne l’empêchera d’avancer. Les experts soulignent qu’à mesure que l’IA évoluera, nous, les humains, devrons suivre et ajuster sa progression avec prudence pour qu’elle demeure aussi éthique et écoresponsable possible.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest. Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!



We wish to thank the writer of this write-up for this incredible web content

Comment l’intelligence artificielle va transformer le monde du travail

Discover our social media profiles and other pages related to it.https://www.ai-magazine.com/related-pages/