La Russie a lanc des campagnes de cyberespionnage contre les allis de l’Ukraine et Microsoft, une exception frappante est l’Estonie, rsultat attribu l’adoption par l’Estonie du cloud computing

L’arme russe a franchi la frontire ukrainienne le 24 fvrier 2022, avec une combinaison de troupes, de chars, d’avions et de missiles de croisire. Mais les premiers coups de feu ont en fait t tirs quelques heures auparavant, alors que le calendrier indiquait encore le 23 fvrier. Il s’agissait d’une cyber-arme appele “Foxblade”, lance contre des ordinateurs en Ukraine. Les pirates informatiques du gouvernement russe ont men de multiples oprations de cyberespionnage sur les pays allis de l’Ukraine, a indiqu Microsoft dans un rapport.

Peu aprs lattaque de lUkraine par la Russie, Microsoft a dnonc ce qu’elle a appel l’invasion tragique, illgale et injustifie de l’Ukraine par la Russie et promet de continuer protger le pays contre les cyberattaques et les campagnes de dsinformation parraines par l’tat. Tous ceux d’entre nous qui travaillent chez Microsoft suivent de prs l’invasion tragique, illgale et injustifie de l’Ukraine. Cette guerre est devenue la fois cintique et numrique, avec des images horribles provenant de toute l’Ukraine ainsi que des cyberattaques moins visibles sur les rseaux informatiques et des campagnes de dsinformation sur Internet , avait dclar Brad Smith, Prsident et Vice-prsident chez Microsoft dans un billet de blog publi le 28 fvrier.

Il est important de noter que nous sommes une entreprise et non un gouvernement ou un pays. Dans des moments comme celui-ci, il est particulirement important pour nous de travailler en consultation avec les gouvernements et, dans ce cas, nos efforts ont impliqu une coordination constante et troite avec le gouvernement ukrainien, ainsi qu’avec l’Union europenne, les nations europennes, le gouvernement amricain, l’OTAN et les Nations unies.

Microsoft rvle que, depuis le dbut de la guerre, le ciblage russe [des allis de l’Ukraine] a t couronn de succs dans 29 % des cas avec des donnes voles dans au moins un quart des intrusions rseau russies . Alors qu’une coalition de pays s’est runie pour dfendre l’Ukraine, les agences de renseignement russes ont intensifi les activits de pntration de rseau et d’espionnage ciblant les gouvernements allis en dehors de l’Ukraine , a-t-il poursuivi.

1656030148 125 La Russie a lance des campagnes de cyberespionnage contre les

Prs des deux tiers des cibles de cyberespionnage concernaient des membres de l’OTAN. Les tats-Unis et la Pologne principal canal de l’aide militaire apporte l’Ukraine taient les principales cibles. Au cours des deux derniers mois, le Danemark, la Norvge, la Finlande, la Sude et la Turquie ont vu leurs cibles s’intensifier.

Une exception frappante est l’Estonie, o Microsoft a dclar n’avoir dtect aucune cyber-intrusion russe depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 fvrier. L’entreprise attribue ce rsultat l’adoption par l’Estonie de l’informatique en cloud, o il est plus facile de dtecter les intrus. D’importantes faiblesses dfensives collectives subsistent chez certains autres gouvernements europens, a indiqu Microsoft, sans les identifier.

Selon le rapport de 28 pages, la moiti des 128 organisations vises sont des agences gouvernementales et 12 % sont des agences non gouvernementales, gnralement des groupes de rflexion ou des groupes humanitaires. Parmi les autres cibles figurent des entreprises de tlcommunications, d’nergie et de dfense.

Microsoft a dclar que les cyberdfenses de l’Ukraine se sont avres globalement plus solides que les capacits de la Russie lors de vagues de cyberattaques destructrices contre 48 agences et entreprises ukrainiennes distinctes . Les pirates militaires de Moscou ont pris soin de ne pas librer des vers destructeurs de donnes qui pourraient se propager en dehors de l’Ukraine, comme l’a fait le virus NotPetya en 2017, note le rapport.

Au cours du mois dernier, alors que l’arme russe a entrepris de concentrer ses attaques dans la rgion de Donbas, le nombre d’attaques destructrices a diminu , selon le rapport intitul Defending Ukraine : Early Lessons from the Cyber War . L’entreprise de Redmond, dans l’tat de Washington, dispose d’une vision unique dans ce domaine grce l’omniprsence de ses logiciels et de ses quipes de dtection des menaces.

Selon Microsoft, l’Ukraine a galement montr l’exemple en matire de sauvegarde des donnes. Une semaine avant l’invasion russe, l’Ukraine est passe du stockage local de ses donnes sur des serveurs dans des btiments gouvernementaux, ce qui les rendait vulnrables aux attaques ariennes la dispersion de ces donnes dans le cloud, hberges dans des centres de donnes en Europe.

Le rapport a galement valu la dsinformation et la propagande russes visant saper l’unit de l’Occident et dtourner les critiques des crimes de guerre de l’arme russe et courtiser les populations des pays non aligns. En utilisant des outils d’intelligence artificielle, Microsoft a estim que les oprations de cyberinfluence russes ont russi augmenter la diffusion de la propagande russe aprs le dbut de la guerre de 216 % en Ukraine et de 82 % aux tats-Unis .

Microsoft se dit trs proccup par les ordinateurs des gouvernements qui fonctionnent sur site plutt que dans le cloud. Cela reflte l’tat actuel et mondial du cyberespionnage offensif et de la cyberprotection dfensive. Comme l’a dmontr l’incident de SolarWinds il y a 18 mois, les services de renseignement russes disposent de capacits extrmement sophistiques pour implanter du code et fonctionner comme une menace persistante avance (APT) capable d’obtenir et d’exfiltrer en permanence des informations sensibles d’un rseau. Des progrs substantiels ont t raliss depuis lors en matire de protection dfensive, mais la mise en uvre de ces progrs reste plus ingale dans les gouvernements europens qu’aux tats-Unis. Par consquent, d’importantes faiblesses dfensives collectives subsistent.

Selon Microsoft, les agences russes mnent des oprations de cyberinfluence mondiale pour soutenir leurs efforts de guerre. Celles-ci combinent des tactiques dveloppes par le KGB depuis plusieurs dcennies avec les nouvelles technologies numriques et l’internet pour donner aux oprations d’influence trangres une porte gographique plus large, un volume plus lev, un ciblage plus prcis, ainsi qu’une plus grande rapidit et agilit.

mesure que la guerre en Ukraine progresse, les agences russes concentrent leurs oprations de cyberinfluence sur quatre publics distincts, rvle Microsoft. Ils ciblent la population russe dans le but de maintenir le soutien l’effort de guerre. Ils ciblent la population ukrainienne dans le but de saper la confiance dans la volont et la capacit du pays rsister aux attaques russes. Ils ciblent les populations amricaines et europennes dans le but de saper l’unit occidentale et de dtourner les critiques des crimes de guerre de l’arme russe. Et ils commencent cibler les populations des pays non aligns, peut-tre en partie pour conserver leur soutien aux Nations Unies et dans d’autres instances.

Les oprations de cyberinfluence russes s’appuient sur des tactiques dveloppes pour d’autres cyberactivits et y sont lies. Comme les quipes APT qui travaillent au sein des services de renseignement russes, les quipes de manipulateurs persistants avancs (APM) associes aux agences gouvernementales russes agissent par le biais des mdias sociaux et des plateformes numriques. Elles prpositionnent de faux rcits d’une manire similaire au prpositionnement de logiciels malveillants et d’autres codes logiciels.

Elles lancent ensuite des “reportages” simultans et grande chelle sur ces rcits partir de sites Web grs et influencs par le gouvernement et amplifient leurs rcits grce des outils technologiques conus pour exploiter les services de mdias sociaux. Parmi les exemples rcents, citons les rcits concernant les laboratoires biologiques en Ukraine et les multiples efforts dploys pour dissimuler les attaques militaires contre des cibles civiles ukrainiennes.

Dans le cadre d’une nouvelle initiative de Microsoft, elle utilise l’IA, de nouveaux outils d’analyse, des ensembles de donnes plus vastes et une quipe croissante d’experts pour suivre et prvoir cette cybermenace. Grce ces nouvelles capacits, Microsoft estime que les oprations de cyberinfluence russes ont russi augmenter la diffusion de la propagande russe aprs le dbut de la guerre de 216 % en Ukraine et de 82 % aux tats-Unis.

Selon Microsoft, la guerre en Ukraine fournit non seulement des leons mais aussi un appel l’action pour des mesures efficaces qui seront vitales pour la protection de l’avenir de la dmocratie. Le gant du logiciel a ajout qu’il soutiendrait les efforts humanitaires des Ukrainiens qui tentent de repousser l’invasion de l’arme russe et des centaines de milliers de personnes qui fuient l’Ukraine vers des pays voisins comme la Pologne, la Roumanie et la Moldavie. Microsoft s’efforcera de protger ses propres employs en Ukraine, en Russie et en Europe de l’Est, ainsi que ceux qui, ailleurs, sont d’origine ukrainienne ou russe, nous dit-on.

L’une de nos principales responsabilits mondiales en tant qu’entreprise est d’aider dfendre les gouvernements et les pays contre les cyberattaques , a crit Brad Smith dans le billet de blog dcrivant les efforts de l’entreprise. Ce rle a rarement t aussi important qu’au cours de la semaine dernire en Ukraine, o le gouvernement ukrainien et de nombreuses autres organisations et personnes sont nos clients. .

Source : Microsoft

Et vous ?

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Selon vous, pourquoi la situation est elle ainsi aujourd’hui ?

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Quel serait l’intrt de Microsoft dans la communication de l’information ?

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Ce rapport de Microsoft est-il pertinent ?

Voir aussi :

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Microsoft : L’invasion de l’Ukraine par la Russie est illgale et injustifie , l’entreprise dit soutenir les efforts humanitaires des Ukrainiens

GPT 3 peut executer du code rechercher une valeur dans une Microsoft identifie et attnue de nouveaux malware ciblant l’Ukraine en 3 heures , une opration qui aurait dur des semaines voire des mois il y a quelques annes, selon le VP de la scurit

We want to say thanks to the writer of this article for this awesome material

La Russie a lanc des campagnes de cyberespionnage contre les allis de l’Ukraine et Microsoft, une exception frappante est l’Estonie, rsultat attribu l’adoption par l’Estonie du cloud computing

Visit our social media profiles and also other related pageshttps://www.ai-magazine.com/related-pages/